La Chine s'engage à la neutralité carbone d'ici 2060

La Chine s'engage à la neutralité carbone d'ici 2060
Le discours de Xi Jinping aux Nations unies, diffusé sur un écran géant à Pékin le 22 septembre 2020

, publié le mardi 22 septembre 2020 à 21h17

Le président chinois Xi Jinping a annoncé mardi dans un discours à l'ONU que la Chine, premier émetteur de gaz à effet de serre de la planète, visait la neutralité carbone d'ici 2060, la première fois qu'elle se fixait un tel objectif.

"Nous avons comme objectif de commencer à faire baisser les émissions de CO2 avant 2030, et d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2060", a déclaré le président chinois lors d'un message diffusé à l'Assemblée générale des Nations unies.

Pékin va accroître ses engagements climatiques dans le cadre de l'accord de Paris sur le climat, a dit le président Xi.

"Tous les pays doivent prendre des mesures décisives pour honorer cet accord", a déclaré Xi Jinping, soulignant implicitement que les Etats-Unis de Donald Trump, deuxième émetteur de la planète, allaient s'en retirer en novembre.

Faire plafonner les émissions chinoises à 2030 au plus tard n'est pas un nouvel engagement, et la Chine est largement en passe d'y parvenir, selon les experts. Quant à l'objectif de 2060, il est moins ambitieux que la date de 2050 qui a été adoptée par des dizaines de petits pays et quelques grands, dont ceux de l'Union européenne, mais il a été salué par plusieurs experts comme un pas majeur pour tenir les objectifs de l'accord de Paris.

Réduire à zéro les rejets nets de carbone dans l'atmosphère d'ici le milieu du siècle est indispensable pour limiter à 1,5°C le réchauffement de la planète, par rapport à la fin du XIXe siècle, ont conclu les experts climat de l'ONU dans un rapport de référence en 2018.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.