L'ouragan Willa, rétrogradé en catégorie 4, s'approche du Mexique

Chargement en cours
Le bord de mer à Mazatlan, dans l'Etat du Sinaloa, avant l'arrivée de l'ouragan Willa, le 22 octobre 2018 au Mexique
Le bord de mer à Mazatlan, dans l'Etat du Sinaloa, avant l'arrivée de l'ouragan Willa, le 22 octobre 2018 au Mexique
1/3
© AFP, ALFREDO ESTRELLA
A lire aussi

AFP, publié le mardi 23 octobre 2018 à 17h40

L'ouragan Willa, qui se dirige vers le nord-ouest du Mexique depuis le Pacifique, a légèrement perdu de sa force en fin de journée lundi, passant en catégorie 4 sur l'échelle de Saffir-Simpson, mais reste "extrêmement dangereux", selon le Centre américain des ouragans (NHC).

A 18h00 locales (00h00 GMT), l'ouragan se trouvait à environ 160 kilomètres des côtes mexicaines et ses rafales de vents pouvaient atteindre 240 km/heure.

L'ouragan avait été classé quelques heures plus tôt en catégorie 5 - la plus élevée sur l'échelle de Saffir-Simpson - avant de perdre un peu de sa puissance.

"Willa est un ouragan de catégorie 4 extrêmement dangereux", a toutefois averti l'institut météorologique américain.

Willa, qui se déplaçait à la vitesse de 13 km/heure, devrait accélérer pour toucher les côtes mexicaines "dans l'après-midi ou la nuit de mardi", a-t-il ajouté.

- Ecoles fermées, hôtels évacués -

Dans les zones côtières des trois Etats de Sinaloa, Jalisco et Nayarit, les écoles ont été fermées lundi et des messages de prévention étaient transmis à la population.

Le gouverneur du Jalisco, Aristoteles Sandoval, a ordonné l'évacuation des hôtels de la station balnéaire de Puerto Vallarta, très appréciée notamment des touristes nord-américains. L'ouragan pourrait être "très destructeur", a prévenu M. Sandoval.

"Nous avons déjà préparé de la nourriture et des abris, les services d'urgence locaux et nationaux sont préparés", a-t-il ajouté.

A Mazatlan, les hôtels du front de mer étaient presque vides lundi, et du personnel s'affairait à protéger les installations avec des sacs de sable et des panneaux de bois.

Les restaurateurs de la plage et les pêcheurs fixaient quant à eux leur matériel avant l'arrivée de puissantes rafales de vent, tandis qu'un jeune homme profitait de la houle pour surfer sur les vagues.

Dans l'Etat du Michoacan (ouest), les fortes pluies ont provoqué le déraillement d'un train de marchandise dans la ville de La Goleta, faisant deux blessés, selon les autorités.

Les autorités mexicaines surveillaient également la progression de la tempête tropicale Vicente. Lundi, elle se trouvait à 280 km au sud d'Acapulco, dans l'Etat du Guerrero (sud), et devrait également toucher la côte mardi.

En septembre, au moins 15 personnes ont péri dans des crues soudaines liées aux fortes pluies dans les Etats de Sinaloa et Michoacan (ouest).

La semaine dernière, 11 personnes sont décédées à Oaxaca (sud), dont sept enfants, à cause des intempéries.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.