L'Italie, premier producteur européen de vin, débute ses vendanges

L'Italie, premier producteur européen de vin, débute ses vendanges
Une vendangeuse travaille dans les vignes près de Borgonovo, dans le nord-ouest de l'Italie, le 8 août 2017

AFP, publié le vendredi 10 août 2018 à 16h03

Les vendanges ont démarré vendredi en Italie, pays dont les exportations de vin ont atteint un niveau historique (+5,9%) sur les quatre premiers mois de 2018, a annoncé le principal syndicat agricole italien. 

Selon la Coldiretti, la récolte devrait augmenter de 10% à 20% par rapport à celle de 2017, pour atteindre jusqu'à 47 millions hectolitres de vin.

En 2017, la production s'était élevée à 40 millions d'hectolitres en raison de l'extrême sécheresse qui a sévi en Europe où la production de vin avait été historiquement basse.

L'an dernier, l'Italie était restée le premier producteur du continent européen, devant la France (36,9 millions d'hectolitres) et l'Espagne (36,8 millions).

Les prévisions des prochaines vendanges "relancent le traditionnel défi pour devenir le producteur numéro un mondial avec un tête à tête entre l'Italie et la France", note la Coldiretti.

Selon l'Agreste, l'organisme statistique du ministère français de l'Agriculture, la production française devrait en effet atteindre entre 46 et 48 millions d'hectolitres, en augmentation de 27% par rapport à 2017. 

Les vendanges italiennes 2018 ont débuté avec une semaine de retard par rapport à l'année précédente, à cause de pluies diluviennes qui ont touché les productions au printemps et au début de l'été.

Le coup d'envoi a été donné dans la province de Brescia (nord de l'Italie), où les vendanges démarrent traditionnellement avec la récolte de Pinot et de Chardonnay pour la production de vins mousseux (spumante). 

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU