L'humain a atteint sa taille et sa longévité maximale

L'humain a atteint sa taille et sa longévité maximale
Jeanne Calment à Arles, le 20 février 1997, à la veille de ses 122 ans.

Orange avec AFP, publié le mardi 06 février 2018 à 14h00

L'Homme ne grandira plus et ne vivra pas plus longtemps. Selon une étude citée mardi 6 février par franceinfo, les limites biologiques de l'espèce humaine ont été atteintes.

Sa morphologie et sa longévité ne pourront plus progresser, ou très peu.


L'Homme a atteint sa taille et sa longévité maximale, estime l'Institut de recherche biomédicale et d'épidémiologie du sport (IRMES), qui publie jeudi une étude dans le Quotidien du médecin. Les auteurs de l'étude rappellent que le record mondial de longévité est détenu par Jeanne Calment, décédée à 122 ans et 164 jours. Depuis 20 ans, soulignent-ils, le nombre de centenaires continue d'augmenter, mais aucun n'a franchi le cap des 120 ans. La doyenne française ferait déjà figure d'exception, selon les scientifiques.

Même constat pour la taille. Si les femmes ont gagné, en moyenne, un peu plus de 8 cm en 100 ans et les hommes presque 9 cm, la taille de l'espèce humaine n'a plus progressé depuis une trentaine d'années. La palme revient aux néerlandais, dont les hommes mesurent en moyenne 1,82 m et les femmes 1,68 m.

PENTE DESCENDANTE

L'étude met cette augmentation de la taille et de la durée de vie sur le compte des progrès médicaux, technologiques et sociaux du XXe siècle. Cependant, elle estime que l'espèce humaine est désormais sur une pente descendante, sous l'impact du réchauffement climatique, de la raréfaction des ressources et de l'acidification des océans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.