Hawaï: deux nouvelles fissures après l'éruption du volcan Kilauea

Hawaï: deux nouvelles fissures après l'éruption du volcan Kilauea
Cette photo fournie par le US Geological Survey montre de la vapeur s'élevant d'une fissure à Leilani Estates, à Hawaï, le 7 mai 2018

AFP, publié le mardi 08 mai 2018 à 19h48

Deux nouvelles fissures ont fait leur apparition suite à l'éruption du volcan Kilauea, le plus actif de Hawaï, au sommet duquel le niveau du lac de lave continue de baisser selon les autorités qui mettent toujours en garde contre les émissions de gaz.

Kilauea, qui fait partie des cinq volcans de l'île de Hawaï, est entré en éruption jeudi, entraînant des milliers d'évacuations. C'est un regain d'activité sismique qui a provoqué l'éruption et un tremblement de terre de magnitude 6,9 a notamment frappé l'île vendredi, le plus puissant sur place depuis 1975.

"Deux nouvelles fissures sont apparues" dans le quartier de Leilani Estates, a indiqué l'Observatoire hawaïen des volcans dans un communiqué publié à 18H00 locales lundi (04H00 GMT mardi). "Les émissions de gaz restent probablement élevées à proximité des fissures".

"Depuis l'éruption, 12 fissures au total ont fait leur apparition et 35 structures ont été détruites", a précisé la défense civile de l'archipel américain du Pacifique.

"Si les conditions le permettent, les habitants de Leilani Estates seront autorisés à aller voir leurs propriétés de 07H00 à 18H00 (locales) jusqu'à nouvel ordre", mais doivent "être préparés à évacuer sur-le-champ" s'il le faut, a encore dit la défense civile.

Au sommet du volcan, "le niveau du lac de lave continue de baisser (...). L'activité sismique reste élevée mais a diminué au cours des derniers jours", selon l'Observatoire, qui est rattaché à l'agence américaine de géologie et de sismologie (USGS).

Le Kilauea culmine à 1.247 mètres et est l'un des plus actifs au monde.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.