Etats-Unis: un républicain bloque le vote d'une aide post-catastrophes naturelles

Chargement en cours
La Garde nationale intervient au Texas, très affecté par l'ouragan Harvey fin août 2017
La Garde nationale intervient au Texas, très affecté par l'ouragan Harvey fin août 2017
1/2
© AFP, Emily Kask

AFP, publié le vendredi 24 mai 2019 à 21h50

Les Américains victimes de catastrophes naturelles devront attendre au moins jusqu'en juin pour que le Congrès approuve une aide très attendue de 19 milliards de dollars qui a été bloquée vendredi par une seule voix républicaine.

Après des semaines de négociations et de reports, ce texte de compromis semblait assuré d'être définitivement approuvé vendredi puis promulgué par le président Donald Trump, grâce à l'obtention d'un rare accord en coulisses entre les chefs républicains, démocrates et la Maison Blanche.

Adopté jeudi au Sénat, contrôlé par les républicains, le projet de loi a été soumis au vote vendredi dans une Chambre de représentants quasiment vide, la vaste majorité des parlementaires étant partis pour une semaine de vacances.

Les démocrates, majoritaires à la chambre basse, ont proposé de passer la loi par consentement unanime, comme prévu avec les républicains. Mais un élu du Texas, Chip Roy, s'y est opposé et a ainsi fait dérailler l'approbation du texte jusqu'à, au moins, la rentrée parlementaire le 3 juin.

"Si je ne m'y oppose pas, le Congrès fera passer une loi qui mobilise un montant de 19 milliards pris aux contribuables sans que les élus du Congrès ne soient présents", a déclaré le républicain dans l'hémicycle.

Le conservateur a également déploré que les négociations aient éliminé une demande républicaine d'inclure des milliards de dollars pour agir à la frontière avec le Mexique, notamment pour l'accueil des migrants.

Ce plan d'aide est destiné à financer des projets de développement, d'infrastructures, d'aide aux zones rurales et des programmes de prévention pour se préparer à l'impact des ouragans, inondations et incendies, dans des régions récemment frappées par de telles catastrophes, dont le territoire associé de Porto Rico, la Californie, la Floride, ou le Texas, que représente M. Roy à Washington.

"Le sabotage de dernière minute par les républicains de la Chambre d'une mesure fortement soutenue" par les deux partis "relève d'un acte de cynisme politique époustouflant", a réagi la présidente de la Chambre Nancy Pelosi, dans un communiqué. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.