Éolien en mer: les industriels déplorent les incertitudes qui pèsent sur la filière

Éolien en mer: les industriels déplorent les incertitudes qui pèsent sur la filière

La première éolienne flottante, Floatgen, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 13 octobre 2017

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 15 mars 2018 à 15h42

Des industriels ont déploré les incertitudes qui freinent le développement de la filière française de l'éolien en mer, dans une tribune publiée jeudi par Le Monde.

"L'incertitude qui pèse sur les permis liés aux futurs parcs éoliens français, pourtant attribués dès 2012, paralyse aujourd'hui toute la filière", soulignent les représentants de GE Renewable Energy, Eiffage, Louis Dreyfus Armateurs, STX France et Bouygues Travaux Publics, signataires du texte.

Le Sénat a rejeté mercredi soir un amendement controversé du gouvernement qui aurait permis de renégocier les tarifs de l'électricité qui sera produite par six parcs éoliens en Manche et en Atlantique. 

"On a besoin de stabilité et de régulation, on ne peut pas se permettre des à-coups quand on passe d'un gouvernement à un autre", a souligné auprès de l'AFP Jérôme Pécresse, PDG de GE Renewable Energy, qui travaille sur trois projets attribués à EDF.

"On attend maintenant le démarrage d'un premier projet pour assurer la pérennité de la charge industrielle dans nos usines, chez nos sous-traitants et le maintien des compétences", a ajouté M. Pécresse.

Le démarrage de ces projets, dont certains ont été contestés en justice, reste toutefois soumis à des autorisations réglementaires.

Alors que "cinq à sept ans" suffisent pour que des projets de parcs éoliens se concrétisent dans d'autres pays européens comme l'Allemagne et le Danemark, il faut "dix années" en France, relèvent les signataires de la tribune. 

"Ce véritable parcours du combattant, marqué par les recours administratifs et les reports divers, se révèle dangereux à très court terme, pour l'ensemble de notre écosystème industriel", écrivent-ils.

Un premier appel d'offres avait attribué en 2012 à EDF trois parcs éoliens à Courseulles-sur-mer (Calvados), Fécamp (Saine-Maritime) et Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), et un quatrième parc à l'Espagnol Iberdrola à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor).

Un deuxième appel d'offres avait été remporté en mai 2014 par un consortium mené par Engie (ex-GDF Suez) pour la construction de deux parcs éoliens, l'un au large du Tréport (Seine-Maritime), l'autre près des îles d'Yeu et de Noirmoutier (Vendée).

Ces différents parcs devraient entrer en service au mieux en 2021 ou 2022. La France accuse un net retard dans le domaine des énergies marines renouvelables, par rapport à l'Europe du nord.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
6 commentaires - Éolien en mer: les industriels déplorent les incertitudes qui pèsent sur la filière
  • Voilà des réformes qui eussent été efficaces! Favoriser et faciliter la réalisation de ces parcs éoliens dans les mêmes délais qu'en Europe du Nord, mais probablement trop compliqué pour le macron. Il est plus facile d'augmenter les taxes, les impôts , la CSG, de bloquer les pensions,............

  • Avec la législation française qui permet des recours à l'infini devant les tribunaux pour les projets qui déplaisent à certains groupes bien organisés, il est difficile d'avancer dans les énergies renouvelables. Courage M. Hulot

    Etes vous sur que ces energies renouvelables soient sans consequences
    Vous etes vous renseignez sur les avantages et les mefaits des éoliennes..... Reparlons en avec tous les renseignements

    l'éolien ça produit que dalles! si vous vous y connaissiez un peu sur le sujet vous raconteriez moins de bêtises

    A parisman : Avec plus de 4400 commentaires sur tous les sujets je doute fort que vous connaissiez quelque choses sur l'éolien avec ce genre d'affirmation

  • Dans cette affaire de l'éolien marine, il faut être très prudent et nos élus l'ont bien compris, les éoliennes marines sont gigantesques coûtent très cher pour un rendement très discutable et ce n'est pas parce que les autres pays européens développent à tout va ce type d'énergie qu'il faut bêtement suivre, par ailleurs quand on a connaissance des sociétés intéressées dans ces projets on peut se poser des questions!!!

    Quelles questions concernant ces sociétés ? Expliquez !!!

  • Dans quelques années on fera les comptes, les vrais, et on nous dira la dette engendrée pare ces réalisations inopérantes qui coûtent plus qu'elles ne rapportent.

  • qu'en pense N.Hulot alors que 15 associations d'opposants ont déposé une plainte contre les projets sur la façade Manche-Atlantique estimant que "Les projets d'éolien en mer français autorisés sur la façade Manche-Atlantique sont tous en contradiction avec les politiques de protection de l'environnement marin.