Energie solaire: le gouvernement va lancer un groupe de travail

Energie solaire: le gouvernement va lancer un groupe de travail

Station photovoltaïque à Allonnes près du Mans, en janvier 2018

AFP, publié le jeudi 15 mars 2018 à 09h22

Le gouvernement va lancer un groupe de travail sur l'énergie solaire, a annoncé jeudi Sébastien Lecornu, secrétaire d'Etat à la Transition écologique.

"Je vais lancer un groupe de travail sur le sujet pour repérer le foncier disponible, pour se lancer dans l'auto-consommation, pour réfléchir au thermo-solaire", a déclaré M. Lecornu sur CNews, déplorant notamment le fait que dans le sud de la France "on chauffe encore son eau en plein mois d'août à partir d'énergie fossile plutôt qu'à partir du soleil".

"Il y aussi des choses à faire en Outre-Mer", a-t-il ajouté.

Le gouvernement, qui a été contraint d'abandonner la date de 2025 pour réduire à 50% la part du nucléaire dans la production d'électricité française, a multiplié ces derniers mois les groupes de travail sur différentes énergies renouvelables afin de trouver des solutions pour accélérer leur développement.

"L'enjeu, c'est de libérer c'est énergies-là, c'est ce qu'on a fait d'abord avec l'éolien terrestre, c'est ce qu'on continue de faire avec la méthanisation (...) c'est ce que nous faisons également demain avec le photovoltaïque, qui présente un intérêt absolument majeur", a insisté le secrétaire d'Etat.

La loi sur la transition énergétique, votée en 2015, prévoit notamment la réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 1990 et 32% d'énergies renouvelables dans la consommation (40% de la production) en 2030.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
28 commentaires - Energie solaire: le gouvernement va lancer un groupe de travail
  • encore quelques bons geuletons en perspective

  • c'est une excellente idée qui arrive avec 20 ans de retard , toute nouvelle construction neuve ou réhabilitation de construction publiques ou privées doivent prévoir une installation solaire pour l'électricité en autoconsommation ou pour l'eau chaude sanitaire losr dse dépots de permis de construire ou de réhabilitation , il sera ainsi possible de supprimer les aides , subventions et autres réductions d’impôts et de réduire la taxe CSPE, par contre coup les TVA sur les abonnements qui sont proportionnels à la puissance souscrite (çà compensera les aides et subventions)en plus la taxe d'habitation étant supprimée nous dit on, les communes et les communautés de communes peuvent imposer jusuq'à 3 euros le mètre carré de panneau solaire, 10 € par éolienne individuelle , décret du 12 janvier sur la taxe d"équipement (taxe abri de jardin ) qui passe de 1 % à 3 % , il reste encore la possibilité dse pompes à chaleur qui sont aussi efficaces pour refroidir ou réchauffer , le fournisseur du client pourrait apporter un tarif spécifique "secours" en cas de panne, problème d'ensoleillement , de vent , le compteur Linky a été demandé par les fournisseurs alternatifs justement pour anticiper ce cas de figure. Nous y gagnerions en combustible, en économisant l'eau hydraulique au lieu de la gaspiller pour faire face aux variations imprévisibles de vent ou de soleil et la réserver pour les pointes de consommation et pour sécuriser le refroidissement des réacteurs à circuit ouvert , on stoppera la disparition de nos terres agricoles et de nos bois pour des énergies renouvelables onéreuses, et je rêve d'une utilisation limitée du fonds marin et de la mer pour des éoliennes gigantesques reliées en pleine mer à des plate formes de 5 500 tonnes

    Petit détail la superficie forestière augmente en France.

  • alors la pour lançer un groupe de travail la il y a du monde
    de l'argent jetée par les fenêtres

  • Les seules énergies qu’ils vont pouvoir libérer c’est en nous vidant notre porte-monnaie par des nouvelles taxes écologiques encore et encore.

  • Et allez-donc ! On va encore balancer des sommes folles dans le tonneau des danaïdes. La production photovoltaïque est encore plus minable et plus chère que l'éolien. De plus, la France en général n'est réellement ensoleillée que quelques mois par an.
    Et les deux sources réunies, à plein rendement (ce qui n'est jamais le cas) ne produisent même pas 8% de la puissance globale nécessaire au bon fonctionnement du pays.

    la production d'électricité ou d'eau chaude est rentable en auto- consommation car il n'y a plus d’aides, ni de réductions d’impôts ni de renforcements de réseaux, ni création de nouvelles lignes ou de nouveaux transformateurs, pas besoin de harbon, de pétrole ni de gaz (seulement en TAG)