Craintes d'éruption d'un volcan à Bali: des milliers d'habitants fuient

Chargement en cours
 Le volcan du mont Agung, sur l'île touristique de Bali, le 22 novembre 2017, en Indonésie

Le volcan du mont Agung, sur l'île touristique de Bali, le 22 novembre 2017, en Indonésie

1/2
© AFP, SONNY TUMBELAKA
A lire aussi

AFP, publié le mercredi 22 novembre 2017 à 09h49

Des milliers d'habitants vivant à proximité d'un volcan qui gronde sur l'île touristique de Bali ont fui leurs maisons mercredi dans la crainte d'une éruption pour la première fois depuis plus de 50 ans, ont indiqué les autorités indonésiennes.

Situé à environ 75 kilomètres des principales destinations touristiques de Kuta et Seminyak, le mont Agung a craché de la fumée jusqu'à 700 mètres au-dessus de son sommet, situé à un peu plus de 3.000 m d'altitude.

Environ 30.000 habitants de Karangasem, incluant ceux qui avaient déjà fui ce district le plus proche du volcan lors d'une précédente alerte en septembre, ont quitté leurs maisons, a indiqué un responsable local.

"Notre famille évacue les lieux, nous sommes 13 et nous avons peur. Nos voisin sont déjà partis", a déclaré à l'AFP un habitant du district situé dans l'est de l'île, Nyoman Sadi.

La dernière éruption du mont Agung remonte à 1963. Le volcan avait craché des cendres jusqu'à Jakarta, à environ 1.000 km. Plusieurs éruptions avaient alors fait près de 1.600 morts.

Mercredi, le directeur Centre de volcanologie et de gestion des risques géologiques a appelé la population à rester calme, précisant que le niveau d'alerte n'avait pas été rélevé. Il avait été élevé à son niveau maximum fin septembre avant d'être abaissé d'un cran fin octobre.

"Hier (mardi), il y avait des vapeurs de fumée jusqu'à 700 mètres, et la nuit dernière des secousses sismiques ont été ressenties pendant un moment -- environ trois heures", a déclaré à l'AFP le directeur du centre, Kasbani, qui n'a qu'un patronyme comme nombre d'Indonésiens.

"La montagne continue de cracher de la fumée, mais aucune importante éruption n'a été constatée jusqu'ici", a-t-il ajouté.

Les vols à destination et en provenance de l'aéroport international de Denpasar, capitale de Bali, n'ont pas été affectés pour le moment. Mais selon les autorités, les craintes d'éruption du volcan ces derniers mois ont coûté au moins 110 millions de dollars (93 millions d'euros) à Bali en pertes touristiques et en baisse de productivité liée au départ de nombre d'habitants vers des centres d'hébergement ou chez des proches.

 
2 commentaires - Craintes d'éruption d'un volcan à Bali: des milliers d'habitants fuient
  • Je suis rentré de Bali la semaine dernière, j'étais dans la zône de Amed et Tulamben (au pied du volcan) et j'ai vécu un tremblement de terre (le 8 à 6h00) de force 5,7 à Amed, et nous avons pris conscience que le volcan reprenait de l'activité +++ (émanations de fumées importantes)....les habitants sont conscient de la dangerosité du site mais ils vivent avec et méritent toute notre attention et notre respect !
    Je souhaite vivement que le Mont Agung n'aille pas plus loin car nous sommes très peu de chose face aux forces de la nature et à la puissance des éléments....
    Les Balinais sont travailleurs, paisibles et gentils, ils ne méritent pas une telle catastrophe.

  • cela représente la FORCE de la nature qui est plus puissante que tout quand l'homme s'en rendra t-il compte ? ? la terre vit et elle s'exprime de cette façon c'est sa façon de parler aux hommes

    La terre n apas attendue l homme pour s exprimer , les tremblement de terre , les eruption volcanique les tempetes et les variation climatiques existaient deja avant l arrivée de l espece humaine.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]