Climat : plus d'un million de signatures pour un recours contre l'État

Climat : plus d'un million de signatures pour un recours contre l'État
La fumée des cheminées d'une usine d'incinération de déchets à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) le 12 décembre 2018.

publié le jeudi 20 décembre 2018 à 18h42

Les ONG à l'initiative de la pétition "L'Affaire du siècle" espèrent contraindre l'État à respecter ses engagements pour le climat. Sans réaction de sa part, elles envisagent de le poursuivre en justice.

Plus d'un million de signatures en 48 heures.

"La Fondation pour la Nature et l'Homme, Greenpeace France, Notre Affaire à Tous et Oxfam France espèrent un électrochoc. Il a eu lieu", soulignent-elles dans un communiqué commun publié jeudi 20 décembre.

Les quatre associations ont adressé lundi une requête préalable au gouvernement, accusé de "carence fautive" par son "action défaillante" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le défendeur a deux mois pour répondre, les ONG planifiant ensuite un recours juridique devant le tribunal administratif de Paris, une première à l'échelle française.

Des stars mobilisées

Jeudi matin, plus d'un million de personnes avaient signé le texte de soutien, publié mardi sur le site laffairedusiecle.net. Pour ces quatre ONG, c'est "une mobilisation d'une ampleur inédite, en un temps record, qui démontre l'évolution de la prise de conscience citoyenne, la soif de justice et la volonté d'actes concrets sur le climat. Et elle ne fait que commencer".



"Un million de personnes et sans doute plus demandent des comptes à l'Etat pour son inaction climatique, c'est historique", dit Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace, pour qui "Emmanuel Macron ne peut plus se contenter d'effets de manche sur le climat."



Selon les ONG, le site a reçu mardi et mercredi 1,25 million de visites uniques, avec des pics à 100.000 par heure. La vidéo l'accompagnant, à laquelle participent Juliette Binoche, Abd al-Malik, Elie Semoun ou encore des youtubeurs comme McFly et Carlito, a enregistré 7,6 millions de vues sur Facebook.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.