Climat : de la pluie au sommet du Groenland, du jamais-vu dans l'histoire des observations humaines

Climat : de la pluie au sommet du Groenland, du jamais-vu dans l'histoire des observations humaines
Des montagnes du Groenland (illustration)

publié le vendredi 20 août 2021 à 12h00

Un déluge d'eau s'est abattu sur la calotte polaire de l'île arctique, plus que jamais exposée aux conséquences du dérèglement climatique.

Pour la première fois dans l'histoire des relevés météo, de la pluie est tombée au sommet du Groenland, qui s'élève pourtant à 3000 mètres d'altitude.

La station météo de la National Science Foundation, située à 3216 mètres au dessus de la mer, a enregistré des précipitations pluvieuses pendant plusieurs heures, le 14 août dernier, au cours d'un coup de chaud presque inédit au point culminant du Groenland, au coeur de l'Arctique. Les températures y sont ainsi restées positives pendant près de neuf consécutives, selon un rapport du National Snow and Ice Date Center.

Si le thermomètre avait déjà dépassé la barre du zéro à deux reprises au cours de la dernière décennie à cette station, c'est la première fois que des pluies y sont observées.

Selon la même source, il s'agit du plus grand déluge observé sur la calotte glaciaire du Groenland depuis le début des relevés météorologiques en 1950. La masse de glace perdue sur la journée de dimanche 15 août fut ainsi sept fois supérieure à la moyenne pour cette période de l'année. "Ce qui se passe n'est pas simplement une ou deux décennies chaudes au milieu de fluctuations climatiques. C'est sans précédent", s'alarme un scientifique du National Snow and Ice Date Center, sur CNN.



Deuxième calotte glaciaire après l'Antarctique, avec une surface de près de 1,8 million de kilomètres carrés, la couche de glace qui recouvre le Groenland suscite l'inquiétude des scientifiques, alors que le réchauffement dans l'Arctique est trois fois plus rapide qu'ailleurs dans le monde.
Son recul entamé il y a plusieurs décennies s'accélère depuis 1990 et ne cesse de s'emballer. Selon une étude européenne publiée en janvier, la fonte de la calotte groenlandaise devrait contribuer à l'élévation générale du niveau des océans à hauteur de 10 à 18 centimètres d'ici 2100, soit 60% plus vite que la précédente estimation. La calotte groenlandaise contient au total de quoi élever les océans de 6 à 7 mètres.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.