Australie: une sécheresse catastrophique pour les chauves-souris

Australie: une sécheresse catastrophique pour les chauves-souris
Photographie non datée fournie à l'AFP le 24 septembre 2019 par l'organisation Bats Queensland montrant une chauve-souris sauvée de la sécheresse sur la Gold Coast
A lire aussi

AFP, publié le mardi 24 septembre 2019 à 10h36

Quantités de chauves-souris dépérissent en Australie, quand elles ne meurent pas carrément de faim, en raison de la sécheresse persistante qui entame leurs sources traditionnelles de nourriture, avertissent les associations de protection de la nature.

L'organisation Bats Queensland a fait état auprès de l'AFP d'une "augmentation rapide" du nombre de renards volants retrouvés morts ou très affaiblis ces deux dernières semaines dans les Etats du Queensland ou de Nouvelle-Galles du Sud.

Ashley Fraser, une volontaire de cette association, a indiqué que certaines parties de la Gold Coast, une région très touristique, étaient "jonchées" des cadavres de centaines de chauves-souris mortes.

Ce n'est pas la première fois que la zone est confrontée à une hausse de la mortalité, mais Mme Fraser a dit que son organisation n'avait jamais vu un épisode d'une telle ampleur.

"Nous nous attendons à ce que cela empire", a-t-elle dit à l'AFP. "Le climat changeant fait que la sécheresse va s'aggraver et créer un environnement où la survie des chauves-souris sera encore plus dure."

Certaines espèces de renards volants sont déjà considérées comme vulnérables. Elles sont en outre un pollinisateur pour de nombreuses plantes, et notamment les eucalyptus. 

Le département de l'Environnement et des Sciences de l'Etat du Queensland a déclaré à l'AFP que les décès étaient probablement liés à l'impact de la sécheresse sur les sources de nourriture, ainsi qu'à celui des feux de forêts et des tempêtes.

Mme Fraser a indiqué que nombre des chauves-souris ramassées encore vivantes étaient dans un état de faiblesse tel qu'elles avaient dû être euthanasiées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.