Washington: le musée de l'information rend hommage aux journalistes tués en 2017

Washington: le musée de l'information rend hommage aux journalistes tués en 2017
Le Newseum de Washington rend hommage aux journalistes tués en 2017 lors d'une cérémonie à Washington le 4 juin 2018

AFP, publié le lundi 04 juin 2018 à 20h09

Le musée de l'information de Washington, le Newseum, a rendu hommage lundi aux journalistes tués en 2017 dans l'exercice de leur métier, dont le reporter mexicain Javier Valdez, un collaborateur de l'AFP.

Les noms des victimes ont été inscrits sur le mémorial dédié, dans l'enceinte du bâtiment.

Le Newseum a retenu 18 noms sur les 46 journalistes décédés l'an dernier dans le cadre de leurs fonctions, selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), pour consacrer à chacun d'entre eux un portrait.

Javier Valdez, qui était pigiste pour l'AFP et qui enquêtait sur le trafic de drogue. Il a été tué le 15 mai 2017 en plein jour à la sortie de son bureau dans sa ville natale de Culiaca (nord-ouest du Mexique), dans l'Etat de Sinaloa.

Le meurtrier présumé de Javier Valdez, un homme de 26 ans soupçonné d'appartenir à un cartel de drogue de la région, a été arrêté fin avril.

La liste comprend également le journaliste français Stéphan Villeneuve, décédé des suites de l'explosion d'une mine à Mossoul (Irak), alors qu'il préparait un reportage pour l'émission "Envoyé Spécial" (France 2).

Une autre journaliste travaillant pour la même société de production, #5bis, la Suissesse Véronique Robert, est également morte de blessures subies lors de cette explosion, tandis que leur "fixeur" (contact local qui assiste des journalistes en mission dans certains pays étrangers) avait été tué sur le coup.

Les 18 journalistes "représentent la menace beaucoup plus large qui pèse sur tous les journalistes qui font face à des dangers sans précédent alors qu'ils tentent de nous informer sur notre société, souvent dans des pays ou la liberté de la presse est en péril ou inexistente", a déclaré Jan Neuharth, directrice générale du Freedom Forum, organisation dont dépend le Newseum.

Le mémorial des journalistes comprend désormais les noms de 2.323 personnes du monde de la presse morts depuis 1837 dans l'exercice de leur métier.

Parmi les journalistes honorés lundi, se trouve la Suédoise Kim Wall, assassinée par l'inventeur danois Peter Madsen et dont le sort a été très médiatisé, mais aussi des professionnels beaucoup moins illustres, tels Mohamed Abazied (qui utilisait aussi le nom George Samara), tué par une roquette à Deraa (Syrie).    

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.