Vie nocturne: aides de quelque 80.000 euros pour chaque club de Berlin

Vie nocturne: aides de quelque 80.000 euros pour chaque club de Berlin
Les clubs et salles de concert de Berlin, fermés depuis quatre mois en raison de la pandémie de coronavirus, ont reçu chacun en moyenne une aide de la ville de 81.000 euros

, publié le dimanche 12 juillet 2020 à 15h01

Les clubs et salles de concert de Berlin, fermés depuis quatre mois en raison de la pandémie de coronavirus, ont reçu chacun en moyenne une aide de la ville de 81.000 euros, selon des chiffres publiés dimanche par le quotidien Tagesspiegel.

Piliers de la vie nocturne, ces clubs à dominante techno et qui ont bâti la réputation de "ville de la fête" de Berlin, se sont pour la plupart retrouvés dans une situation financière difficile depuis leur fermeture le 14 mars en raison de la propagation du virus.

La Ville-Etat de Berlin a toutefois décidé d'accorder une aide d'urgence à 46 clubs, festivals et salles de concert, selon les chiffres communiqués par un élu des Verts au parlement local, Georg Kössler, cité par le Tagesspiegel.

Parmi eux figurent des clubs connus bien au delà de la capitale allemande, comme le Tresor, le Kater Club ou le club gay Schwuz.

"Nous devons nous assurer que ces clubs ne sombrent pas car ils sont une partie importante de Berlin et font partie des secteurs qui sont le plus touchés par la crise du coronavirus", a jugé l'élu écologiste, cité par le quotidien berlinois.

"Je veux que les gens puissent danser et faire la fête quand le temps du coronavirus sera révolu, pour cela nos clubs doivent survivre", a-t-il ajouté.

Malgré un large assouplissement des restrictions liées à la pandémie de Covid-19 dans toute l'Allemagne, aucune date n'a pour le moment été envisagée pour la réouverture des clubs et discothèques.

L'Allemagne a décidé d'interdire les grands rassemblements jusqu'à la fin octobre.

Le responsable des affaires culturelles de Berlin, Klaus Lederer, avait ouvert la porte le mois dernier à une nouvelle aide pour les nombreux lieux culturels de la capitale, évoquant une nouvelle enveloppe en deux temps de 60 millions d'euros après avoir déjà débloqué 30 millions d'euros d'aide d'urgence en mai.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.