VIDÉ - Renaud a écrit une chanson à Johnny Hallyday

VIDÉ - Renaud a écrit une chanson à Johnny Hallyday
Renaud
A lire aussi

, publié le vendredi 08 avril 2016 à 15h20

Dix ans après "Rouge Sang", Renaud sort un nouvel album, sans nom, ce vendredi 8 avril et espère bien solder 10 années de pages blanches et de jours sombres.

Il est "de nouveau vivant et à nouveau debout", et "revient plus fort que jamais".

Après un sérieux passage à vide, Renaud est de retour avec un nouvel album, et une sacré promotion dans les médias. Le Parisien, Sud-Ouest, Le Journal du Dimanche, le JT de 20h de TF1, RTL, Europe 1, France Info... Le chanteur est à chaque fois revenu sur son passé et même parfois sur sa vision de la politique.

Ce nouvel album, sans titre, avec sur la pochette une photo du chanteur torse nu et tatoué, donne à entendre un Renaud "bien vivant". Tendre, il chante pour ses proches (son fils Malone, sa petite-fille Héloïse). Mélancolique, il se souvient de ses copains (Coluche) ou de ses idoles disparus (Desproges, Nougaro, Brassens), des victimes des attentats de 2015 ("Hyper Cacher") et de la marche républicaine de janvier ("J'ai embrassé un flic"). "Écrire", chante-t-il à 63 ans, "ça vous libère de tous les maux". "C'est un don du ciel, une grâce/Qui rend la vie moins dégueulasse", poursuit-il dans la ballade "Les Mots", sans doute la chanson la plus forte. Cela faisait dix ans que les fans attendaient ce 16e album.

Il y a un an, ce retour paraissait improbable. Le chanteur se tenait loin des studios, en proie à ses tourments intimes et aux excès de boisson, muet malgré une "Renaudmania" grandissante née du succès rencontré par deux albums de reprises en 2014. Le slameur Grand Corps Malade le convainc au printemps 2015 de reprendre la plume pour son album collectif "Il nous restera ça", et l'inspiration, "presque divine" dit-il sur France Info lui revient. Après quelques mois d'écriture, Renaud s'enferme dans un studio de Bruxelles en compagnie du guitariste Michaël Ohayon, chargé des arrangements. Ce dernier signe la majorité des musiques, les autres étant l'œuvre du chanteur Renan Luce, gendre de Renaud, de Jean-Pierre Buccolo et d'Alain Lanty. Des musiques fidèles à l'esprit guitare-piano-accordéon de Renaud.

- "Johnny Cash Blues"

C'est parce qu'il constate que la voix ne suit plus qu'il décide d'arrêter l'alcool. "J'me suis perdu pendant dix ans. Je mourrais à petit feu... et buvais un litre d'alcool par jour " a-t-il affirmé jeudi soir 7 avril sur TF1. Vendredi sur Europe 1, il a fait "le serment devant Dieu, devant les hommes, que plus jamais" il ne replongerait. Et de comparer ce come-back avec celui de 2002 : "Mon retour, fracassant semble-t-il, ressemble étrangement à mon retour en 2002 avec 'Boucan d'enfer', 'Manhattan-Kaboul' et 'Dr Renaud, Mister Renard' où je revenais aussi d'une période de dix ans d'alcool, de dépression, paranoïa, hypocondrie, de mal-être", a-t-il confiait à Thomas Sotto. Mais tout cela est désormais fini."

Au micro de la station de la rue François Ier, il révèle aussi avoir écrit une chanson pour Johnny Hallyday. "j'ai eu envie d'écrire, j'ai eu la main guidée par une inspiration presque divine". "Comme des dizaines d'autres, j'ai tenté de placer une chanson pour Johnny Hallyday qui s'appelle Johnny Cash Blues", a-t-il expliqué. "C'est une chanson qui lui va bien, qui lui colle bien à la peau et dont j'attends une réponse incessamment". L'interprète de "Mistral Gagnant" confie également qu'il a écrit douze chansons pour enfants, pleine de gros mots comme ils aiment. Je vais faire ça pour Noël"




- La politique de Hollande "triste" et "infâme" -

"Mister Renard est loin, il est mort et enterré. J'espère qu'il ne repointera jamais le bout de son nez" a expliqué Renaud sur RTL. Si le chanteur semble en avoir fini avec ses vieux démons, il ne garde néanmoins pas sa langue dans sa poche. Cet ancien soixante huitard a pas mal étrillé le gouvernement socialiste, "la soi-disant gauche au pouvoir" ainsi qu'il la décrit ce week-end dans Sud-Ouest. "Plus jamais je ne voterais socialiste" a-t-il même assuré au quotidien régional. Sur RTL, il a qualifié la politique de François Hollande d'une "tristesse infinie", sur Europe 1 "infâme".

Il a par ailleurs au JDD qu'il "irait peut-être voter pour François Fillon que je pense être un parfait honnête homme, un vrai républicain". Des qualificatifs qu'il a nouveau utilisé jeudi soir sur TF1. Néanmoins, il assure qu'il ne soutiendra personne, sauf Nicolas Hulot, qui "ne se présente malheureusement pas" a-t-il dit sur Europe 1. Sur RTL et Europe 1 , il affirme qu'il ne sentira pas d'aller voter au deuxième tour de la présidentielle de 2017 en cas de duel "Sarkozy-Marine Le Pen". "J'irais à la pêche à la ligne" a-t-il dit à chaque fois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.