Une ONG lance une web-série pour éclairer la laïcité

Une ONG lance une web-série pour éclairer la laïcité

L'ONG Bibliothèques sans frontières (BSF) a présenté jeudi une web-série destinée à expliquer en droit la laïcité et les libertés d'expression et de conscience

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 07 décembre 2017 à 20h04

"Pourquoi le port du voile intégral est-il interdit?", "pourquoi condamner Dieudonné et pas Charlie Hebdo?"... L'ONG Bibliothèques sans frontières (BSF) a présenté jeudi une web-série destinée à expliquer en droit la laïcité et les libertés d'expression et de conscience.

L'initiative, qui prend la forme d'une dizaine de vidéos pédagogiques mises en ligne sur la plateforme YouTube, est née après l'attentat du 7 janvier 2015 contre Charlie Hebdo.

"Quelque peu démunis face à des questionnements auxquels ils n'avaient pas de réponses, un grand nombre d'enseignants se sont tournés vers Bibliothèques sans frontières en demande d'un appui pédagogique", souligne cette association.

Cette ONG présidée par l'historien Patrick Weil a donc concocté une web-série présentée en amont de la journée nationale de la laïcité, organisée le 9 décembre, date de la promulgation de la loi de 1905 séparant les Eglises et l'Etat.

"La laïcité, c'est d'abord du droit. Ces vidéos présentent le droit de la laïcité, fondé sur des lois, et le sens que l'on peut lui donner. Elles ont pour objectif de nourrir la connaissance et le débat citoyen", explique Patrick Weil, cité dans un communiqué de BSF.

Sur deux à quatre minutes environ, une voix off répond avec des mots clairs et sur un ton enlevé à la question posée, tandis qu'une main illustre l'explication par quelques dessins.

On y apprend que si le port du voile intégral est interdit en France depuis 2011 dans l'espace public, c'est en vertu du respect de "règles sociales minimales auxquelles l'invocation d'une pratique religieuse ne peut faire exception".

Quant aux condamnations récurrentes du polémiste Dieudonné pour ses sorties antisémites et racistes, est-ce que ça veut dire "qu'il y aurait un double standard" par rapport à Charlie Hebdo et à ses caricatures?" Non, répond la vidéo, qui rappelle qu'"il n'est pas interdit de caricaturer un dieu, un prophète ou le pape", mais que "personne n'a le droit d'injurier des individus".

D'autres clips posent la question de la légalité des mariages religieux, du financement par l'Etat d'écoles confessionnelles, de la laïcité "à la française" et dans d'autres pays...

L'ONG envisage aussi la modernisation du calendrier "pour le rendre plus inclusif", en proposant que le lundi de Pentecôte "soit mis au choix avec les grandes fêtes de toutes les religions", et donc chômé ce jour là ou un autre.

 
7 commentaires - Une ONG lance une web-série pour éclairer la laïcité
  • Je n'ai vu ,ni lu ou entendu dans les pays musulmans autant de considération pour la religion catholique ,et encore moins contourner leur lois religieuses afin d'intégrer celles des autres pays .Il n'y a qu'en France que cela se passe avec la complicité des socialistes en mal de vedettariat . Merci

  • Encore des penseurs qui vont nous dire ce que nous devons dire. Ils excusent les caricatures de Charlie Hebdo et pas les injures de Dieudonné mais est il normal de représenter le pape dans des images XXX.
    Mais où va la France avec ce genre d'individu

  • Pourquoi dire "web série" surtout si c'est un support pédagogique français. Employez des mots français, s'il vous plaît, c'est la moindre des choses.

  • si les Français avaient conservé leur identité, il n'y aurait pas besoin d'éclairer la laïcité! D'ici 2022 les musulmans seront électeurs majoritaires en France, avec les conséquences que vous pouvez imaginer. En Israël il en sera de même d'ici peu, d'après ce que je viens d'apprendre dans C dans l'Air ce soir.

  • Cette initiative et cette ONG ne me disent qui vaillent.
    Consultons la fiche Wikipédia de Patrick Weil, le président de cette ONG : " Patrick Weil, est un politologue français. Marqué à gauche, il s'engage à de multiples reprises en faveur des droits des immigrés ... "
    Ca ne commence pas très bien.
    Mon inquiétude se trouve renforcée lorsque je lis : " L'ONG envisage aussi la modernisation du calendrier "pour le rendre plus inclusif", en proposant que le lundi de Pentecôte "soit mis au choix avec les grandes fêtes de toutes les religions ..."
    On a compris, "l'appui pédagogique" mis en avant dans l'article a tout de de la propagande pure et simple !
    Question subsidiaire : qui finance cette ONG ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]