Une dizaine de soutiens du Média se désolidarisent de la webtélé

Une dizaine de soutiens du Média se désolidarisent de la webtélé

Sophia Chikirou, Cofondatrice de "Le Média", la chaîne télévisée sur internet, le 25 janvier 2017 à Paris

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 02 mars 2018 à 16h13

Une dizaine de soutiens du Média, dont l'ancienne ministre de la Culture Aurélie Filippetti ou le médecin urgentiste Patrick Pelloux, se sont désolidarisés de la webtélé proche de La France insoumise, après l'éviction de la présentatrice du JT et la démission d'un autre journaliste, Noël Mamère.

Dans un texte publié vendredi par Le Monde, ces personnalités regrettent avoir apposé, en septembre, leur signature en bas d'un manifeste saluant la naissance d'un "nouveau média citoyen", "humaniste et antiraciste, féministe, écologiste et progressiste".

"Mais aujourd'hui, Le Média ne répond plus, à nos yeux, à la promesse initiale, ni sur le fond ni sur la forme, se désolent les signataires. Nous ne pouvons plus le soutenir", affirment-ils à propos de cette webtélé dirigée par le psychanalyste Gérard Miller et la communicante chargée des campagnes de Jean-Luc Mélenchon, Sophia Chikirou. 

Ils dénoncent la mise à l'écart, le 19 février, de la journaliste Aude Rossigneux, et les propos tenus à l'antenne, le 23 février, par Claude El Khal, correspondant au Liban de la chaîne sur la guerre de Syrie, justifiant le choix de ne pas diffuser d'images des massacres perpétrés dans la Ghouta orientale au motif qu'elles ne seraient pas "vérifiées de manière indépendante" et par "refus du sensationnalisme". 

Ont également signé le texte l'avocat Antoine Comte, l'écrivain Gérard Mordillat, les comédien et comédienne François Morel et Judith Chemla, les journalistes Cécile Amar de L'Obs, et Edouard Perrin de Cash investigation, les musiciens Giovanni Mirabassi et Médéric Collignon. M. Mamère, ex-candidat des Verts à l'élection présidentielle, qui assurait chaque semaine l'interview d'un défenseur de l'écologie, a également signé le texte et fait savoir qu'il ne remettrait "plus les pieds dans cette chaîne de télévision".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
9 commentaires - Une dizaine de soutiens du Média se désolidarisent de la webtélé
  • Mystère humain de l'adorateur: qui perd tout sens critique devant son idole, le réel et les

    contextes. Ça n'est pas qu'en religion mais en politique aussi, l'Histoire nous l'a maintes fois

    prouvé et parfois avec des malheurs collectifs.

  • Qui sont ces personnalités?
    PELLOUX l'urgentiste est partout.
    C'est bien éloigné de sa profession.
    Ce qui lui importe c'est que l'on parle de lui

  • Comment pouviez-vous faire confiance à Mr Melanchon, qui n'est rien qu'un tribun, posant sa valise et ses breloques, dans les seuls endroits où il peut être élu, tel un coucou ! Jamais deux fois au même endroit, car il serait jeté ..... Un bonimenteur égocentrique, qui ne respecte personne, ou encore un apprenti dictat... qui a prétendu "chasser en meute" le jeune à la sortie des lycées, mais ce temps est révolu, depuis mai 2017 !

    Nous sommes nombreux à lui faire confiance et surtout à soutenir ses idées et son programme. Il est de loin le plus social des candidats et le rétablissement de la priorité au social est tout ce que la France attend.
    Il n'est en rien le personnage que vous décrivez si caricaturalement. Par contre, la France a eu, pour son malheur, un président correspondant totalement à votre description. " Un bonimenteur égocentrique, qui ne respecte personne, ou encore un apprenti dictateur " : c'est le portrait craché de sarkozy !

    Mouais je plussoie avec alasoupe. j'ajouterais: imbu de sa personnalité , n'admet pas la critique et se persuade qu'il détiens la vérité, toute la vérité.
    Ce n'est ni plus ni moins qu’un tribun des temps modernes.

    Diantre , "je plussoie" dites-vous. Quelle élégance...vite un Robert, que je vérifie . Aurais-je appris un terme nouveau ? En ce cas merci !

  • Faut croire que ce média gêne vraiment ...

  • que des bien pensants