«Under the Silver Lake», Los Angeles parano

«Under the Silver Lake», Los Angeles parano
«Under the Silver Lake», Los Angeles parano

Libération, publié le mercredi 16 mai 2018 à 21h16

Ah, l'Est d'Hollywood, si près du paradis ! Ses cafés latte à sept dollars, ses légions de scénaristes ratés, son parc d'attractions à ciel ouvert. Peut-être le dernier endroit où l'on croit encore que les secrets de l'univers sont cachés au dos d'une boîte de céréales. Y logent les déçus de l'industrie, les tarés et les presque parvenus, le quartier étant désormais en voie de gentrification avancée. C'est là, au cœur d'un modeste pâté de maisons avec piscine, comme on en a croisé chez Nathanael West ou David Lynch (ou encore dans Melrose Place, le condo étant l'habitat par excellence de l'acteur qui perce dans tous les objets produits par l'industrie), que David Robert Mitchell a posé le décor de son troisième film, Under the Silver Lake. Présenté en

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.