Un musée privé d'aviation soviétique menacé de fermeture en Lettonie

Chargement en cours
Un hélicoptère militaire Mi-6 le 16 mars 2021 au musée privé d'aviation soviétique menacé de fermeture en Lettonie
Un hélicoptère militaire Mi-6 le 16 mars 2021 au musée privé d'aviation soviétique menacé de fermeture en Lettonie
1/3
© AFP, Gints Ivuskans

publié le mercredi 24 mars 2021 à 11h14

Une collection de dizaines d'avions soviétiques accumulée pendant plus d'un demi-siècle par un un ancien ingénieur de vol et transformée en musée privé est désormais menacée de fermeture en Lettonie.

L'établissement qui attire plusieurs milliers de visiteurs par mois en période non pandémique est contraint de déménager d'ici la fin du mois pour faire place à une extension de l'aéroport de Riga, selon le collectionneur Viktors Talpas. 

"Je dois déménager mon musée ou faire face à sa destruction", a déclaré à l'AFP M. Talpas, né en Ukraine, et qui a servi dans la flotte de la mer Noire à l'époque soviétique avant de déménager en Lettonie.

En regardant les carcasses rouillées de la flotte militaire et civile soviétique, l'homme de 82 ans a déclaré qu'il avait commencé à rassembler la collection "pour le bien de la société, pas pour moi".

"Je n'ai nulle part où aller", a déclaré M. Talpas. 

L'ingénieur de vol, qui a également travaillé pendant de nombreuses années pour les lignes aériennes soviétiques Aeroflot, a élargi sa collection après sa retraite grâce à des dons, des achats et des échanges. 

La plupart des avions datent de l'époque de la guerre froide et comprennent notamment un avion de combat MiG-21, un hélicoptère de combat Mi-6 et un avion d'entraînement Tupolev Tu-22M1.

La collection contient également des missiles anti-aériens russes desactivés et des avions civils polonais, tchèques et ukrainiens, ainsi que des restes d'avions de la Seconde Guerre mondiale tels que des chasseurs allemands Messerschmitt. 

Il y a aussi la pale d'un avion à hélices datant de 1927 - un exemple de la construction aéronautique lettone, qui n'a pas survécu à la Seconde Guerre mondiale.

- Manque d'argent -

Les avions se trouvent sur un terrain appartenant à l'aéroport qui sera nécessaire pour un nouveau hangar et une tour de contrôle.

Par-dessus la clôture du musée, on pouvait voir des avions passagers et cargo contemporains appartenant au transporteur letton airBaltic.

Le musée a vu une baisse du nombre de visite en raison de la pandémie, mais M. Talpas a indiqué que les gens revenaient; car les restrictions autorisent les visites dans des installations en plein air.

La porte-parole de l'aéroport, Mme Laura Kulakova, a déclaré à Latvijas Radio 1 que l'aéroport proposait de transporter la collection dans une autre partie de l'aéroport. 

Mais M. Talpas a déclaré avoir refusé jusqu'à présent car l'emplacement proposé ne serait accessible que depuis la piste, et non depuis la voie publique, et les touristes ne pourraient donc pas visiter son musée.

L'ingénieur a déclaré avoir reçu des offres pour accueillir le musée mais, comme aucun des avions n'étant en état de navigabilité, le transport coûterait au moins 200.000 euros (238 000 dollars) "une somme d'argent que nous n'avons tout simplement pas".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.