Trump critique l'attribution de l'Oscar du meilleur film à un film sud-coréen

Chargement en cours
Le président américain Donald Trump dans un meeting à Colorado Springs (Colorado), le 20 février 2020
Le président américain Donald Trump dans un meeting à Colorado Springs (Colorado), le 20 février 2020
1/2
© AFP

, publié le vendredi 21 février 2020 à 05h24

Le président des Etats-Unis Donald Trump a critiqué jeudi l'attribution de l'Oscar 2020 du meilleur film à "Parasite", un film sud-coréen.

Lors d'un meeting de campagne pour sa réélection à Colorado Springs, dans le Colorado, M. Trump a demandé à la foule "à quel point la cérémonie des Oscars avait été mauvaise cette année?"

"On a assez de problèmes avec la Corée du Sud, avec le commerce. Et par-dessus le marché, ils leur donnent le titre de meilleur film de l'année?", s'est exclamé le président, incrédule.

Mélange de thriller, de comédie familiale et de satire sur les inégalités sociales, "Parasite", du réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho, est le premier long-métrage dans une autre langue que l'anglais à obtenir la récompense phare de Hollywood.

M. Trump a laissé entendre qu'il n'avait pas vu le film. "Est-ce qu'il était bon ? Je ne sais pas", a-t-il dit.

Le distributeur américain du film, Neon, a répliqué sur Twitter aux propos du président. Selon lui, le scepticisme de Donald Trump envers ce film sous-titré est "compréhensible: il ne sait pas lire".

M. Trump, dont la présidence est construite sur le slogan nationaliste "America first" ("L'Amérique d'abord"), a poursuivi en exprimant sa préférence pour les grands classiques de l'âge d'or de Hollywood.

"Donnez-nous +Autant en emporte le vent+. Est-ce qu'on peut avoir de nouveau +Autant en emporte le vent+, s'il vous plaît ? Ou +Boulevard du crépuscule+?", a-t-il demandé.

Le président a aussi lancé une pique contre Brad Pitt, meilleur acteur dans un second rôle, qu'il a qualifié de "petit prétentieux". Brad Pitt avait mis à profit son discours de remerciement pour soutenir le processus de destitution de Donald Trump, finalement acquitté par le Sénat début février.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.