«Three», perle rare et chemin de croix de James Salter

«Three», perle rare et chemin de croix de James Salter

«Three», un road-movie sur l'amitié et la trahison.

A lire aussi

Libération, publié le mardi 03 avril 2018 à 20h07

En mai 1968, sous l'impulsion d'une partie des réalisateurs et professionnels présents, le Festival de Cannes est annulé. L'année suivante, les vannes ne font pas que s'ouvrir, mais tout déborde le vieil ordre et la vieille sélection. Il y avait déjà la Semaine de la critique, il y aura désormais, en grande partie soutenue par Jacques Doniol-Valcroze et la Société des réalisateurs de films, la Quinzaine des réalisateurs (lire ci-contre). L'époque étant à la folie et à la contestation, la direction en est confié à un cinéphile de 26 ans, Pierre-Henri Deleau, qui ne doute de rien : ce Salon des refusés comptera pas moins de 65 longs métrages, montrés (une seule fois) en quinze jours dans deux salles de la rue d'Antibes !

La Cinémathèque française (Paris XIIe)…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.