Stéphane Bouquet met des vers sur des vues

A lire aussi

Libération, publié le vendredi 17 novembre 2017 à 18h16

Neuf photos de Morgan Reitz, où l'œil avisé peut reconnaître des paysages de Nantes : l'usine Béghin-Say sur l'île Beaulieu, le village de Trentemoult, les rives de l'Erdre. En regard, un récit en neuf parties : le poète, scénariste, critique de cinéma (et ancien collaborateur de 

Libé

) Stéphane Bouquet publie chez Warm son huitième ouvrage,

la Baie des cendres. Pour la même collection, il avait déjà traduit un court texte de Gerard Malanga inspiré par quatre clichés d'un autre Nantais : Julien Mérieau, Astonish me / Etonnez-moi !

 (sorti en mai 2016).

La Baie des cendres,

donc, est à la fois un portfolio et un texte. Le livre se fait le support d'une soirée diapo nostalgique qui aurait lieu un dimanche d'automne un peu glauque (et où on aurait trop bu la veille). En…

Lire la suite sur Libération

 
0 commentaire - Stéphane Bouquet met des vers sur des vues
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]