Sofiane, rap patron

Sofiane, rap patron
Sofiane à Stains, dans le quartier de son enfance, en février 2017.

Libération, publié le lundi 07 mai 2018 à 19h44

Cet article, paru dans Libération du 8 mai 2018, est l'adaptation d'un long format web auparavant publié sous le titre «Sofiane, à la table des grands patrons».

Au début des années 2000, Sofiane Zermani s'est retrouvé seul aux Mureaux, en pleine nuit. Dans ce coin de la ville, il y a des bâtiments blancs et un hosto face à un bois, où des marcassins pointent parfois leur groin à la fenêtre des patients. Une radio pas très loin lui avait proposé de venir poser quelques couplets, un 1er janvier. La séquence a terminé trop tard pour qu'il puisse choper le dernier train. Il était à l'opposé de sa Seine-Saint-Denis, coincé dans les Yvelines, mais pas peu fier de son coup, quand bien même celui-ci fut confidentiel. Chaque auditeur, initié ou non, peut bien lui reprocher

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.