Russie : un cinéma annule les projections de "La Mort de Staline", après une intervention de la police

Russie : un cinéma annule les projections de "La Mort de Staline", après une intervention de la police

Un policier à l'entrée du cinéma Pioner à Moscou avant a projection du film "La Mort de Staline",le 26 janvier 2018

AFP, publié le samedi 27 janvier 2018 à 00h14

Le cinéma moscovite qui a projeté vendredi la comédie franco-britannique "La Mort de Staline", malgré l'interdiction de ce film en Russie, a annoncé dans la soirée annuler les séances restantes, après une intervention de la police.

"Chers amis, pour des raisons qui ne dépendent pas de nous, le cinéma Pioner est obligé d'annuler les séances du film "La Mort de Staline" à partir du 27 janvier", a fait savoir ce cinéma dans un communiqué publié sur son site internet.

Ceux qui ont déjà acheté les billets pour ces séances seront remboursés, a-t-il précisé.

Le ministère russe de la Culture a menacé jeudi de "poursuites administratives" les cinémas qui décideront de projeter la comédie dont la licence de distribution a été annulée mardi, deux jours avant sa sortie prévue en Russie.

Le cinéma Pioner a cependant organisé vendredi plusieurs séances de projection de ce film d'Armando Iannucci, jugé "extrémiste" par des cinéastes et des hommes politiques russes.

Après la première séance matinale, six policiers sont allés dans ce cinéma, interrogeant plusieurs employées et prenant en photo l'écran de l'ordinateur dans le bureau des ventes où "La Mort de Staline" figurait parmi les films à l'affiche, selon la journaliste de l'AFP.

Le film d'Armando Iannucci qui devait sortir jeudi en Russie avec une interdiction aux moins de 18 ans relate de manière burlesque la lutte qui s'est déroulée au sein de la garde rapprochée de Staline après sa mort en 1953.

Les cinéastes, députés et hommes politiques russes qui ont visionné le film lundi au cours d'une séance organisée pour eux au sein du ministère de la Culture, ont signé un appel adressé au ministre Vladimir Medinski pour lui réclamer l'interdiction de la distribution de cette comédie "extrémiste" qui "s'en prend à des symboles nationaux russes".

Ce film est "une provocation contre la Russie moderne", a estimé vendredi, au cours d'une conférence de presse, Mikhaïl Miagkov, de la Société militaire historique russe, qui était parmi les signataires de la pétition.

"Je pense que les Russes ont toujours peur de rire de ça", a déclaré à l'AFP Olga Gannouchkina, 64 ans, qui était parmi les spectateurs ayant visionné le film au cinéma Pioner.

"En effet, ce n'est pas une comédie, c'est un film tragique. Mais comme le destin de notre pays est bien triste, nous avons l'habitude de rire à travers les larmes", a confié pour sa part Roman Laing, 25 ans.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
13 commentaires - Russie : un cinéma annule les projections de "La Mort de Staline", après une intervention de la police
  • La Russie, pays démocratique si cher au cœur de Depardieu ...

  • -Ah la la ce que c'est que d'être une jeune démocratie..

  • C'est vraiment une dictature! Ici, les rappeurs qui "niquent la france et sa police" sont très appréciés.

  • Poutine voulait peut être programmer les valseuses avec Depardieu ? Un titre adapté à la situation et comme disait notre moujik français Poutine est un grand homme pour la liberté d'expression. Staline avait fait alliance avec hitler comme Pétain en France . Censurer un film sartirique sur Staline montre bien que la liberté d'expression n'est pas respectée dans ce pays

  • Que de commentaires bien courts de réflexion ! Staline reste une figure historique contestée mais aussi respectée des Russes. N'oublions pas que l'écrasement des nazis est dû à un effort extraordinaire du peuple russe bien qu'en Occident on laisse croire les Américains sauveurs. Cette libération a été menée par Staline. Après la guerre en moins de 10 ans, Staline a restauré le potentiel économique russe, les cartes de rationnement étaient annulées en 1947. Staline pensait déjà à réduire le nombre d'heures de travail pour que le peuple puisse avoir plus de temps libre pour des loisirs, le sport, l'instruction, mais bien évidemment on n'en parle pas en Occident.
    Je ne sais pas si le film est bon ou mauvais mais pour les Russes dénigrer Staline est pour comme pour les musulmans s'en prendre à Mahomet.

    enfin un commentaire digne de sens.

    50 millions de morts , c'est ce qu'on appelle contestable ? ; libération menée par Staline ? , surement pas , il a envoyé ses hommes à la mort après avoir fait exécuté tous ses officiers de valeur et sans quelques grands noms comme Joukov pour conduire l'armée ... l'après guerre : asservissement , extermination par famine organisée , mise en esclavage et déportation dans les pays satellites au profit de la russie , île aux cannibale pour les chanceux ; avec la pérestroika l'occident a découvert une russie dans un état de délabrement complet à tous les niveaux ....la russie a basculé maintenant dans un libéralisme sauvage , pas sur que ce soit pour son bonheur

    Ccon, vous écrivez n'importe quoi, Staline n'a jamais quitté Moscou durant la bataille éponyme, de plus il n'est pas dans un mausolée, vous confondez avec Lénine. Joukov, n'était pas le seul organisateur de la défense de Moscou, les premieres lignes de défense furent commencé en Août 41 et hâtivement terminée fin septembre, or Joukov fut rappelé de Leningrad le 13 Octobre. C'est à cette date que commence le renforcement de ces lignes, il les ordonne en concertation avec la Stavka où siège: Mal Timochenko,Mal Vorochilov; Mal Boudienney, Gal Joukov; Aal Kouznetsov, Molotov, et Staline .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]