Rome : les pièces de la fontaine de Trevi ne profiteront pas à la mairie

Rome : les pièces de la fontaine de Trevi ne profiteront pas à la mairie
La fontaine de Trevi à Rome, le 18 septembre 2019.

, publié le jeudi 02 janvier 2020 à 17h00

Depuis deux ans, la municipalité italienne essayait de récupérer les pièces jetées dans la fameuse fontaine. Devant l'opposition suscitée par son projet, elle a renoncé. 

C'est un geste que reproduisent de nombreux touristes en visite à Rome : lancer une pièce de monnaie dans la célèbre fontaine de Trevi.

Selon la légende, le geste, qui doit être réalisé avec le bras droit en tournant le dos à la fontaine, est sensé assurer celui qui le fait de revenir dans la capitale italienne afin de retrouver sa pièce.



Ce geste, répété chaque jour par les milliers de touristes venus admirer ce monument du XVIIIe siècle, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, rapporte gros : 1,5 millions d'euros chaque année. Depuis 2001, seules les autorités peuvent collecter cette fortune, qui est ensuite reversée à l'association caritative catholique Caritas. 

Mais depuis deux ans la maire de Rome, Virginia Raggi, du Mouvement 5 étoiles, tentait de récupérer la gestion de ce trésor, arguant notamment que c'est la ville qui se charge de nettoyer la fontaine tous les jours. Devant la polémique suscitée par sa démarche, elle fait marche arrière et l'Église et la mairie de Rome sont parvenues à un arrangement. 

Pour les deux années à venir, l'argent sera versé au vicariat du diocèse de Rome, qui, en contrepartie, nettoiera la fontaine. Le vicariat devra néanmoins remettre à la municipalité italienne les autres objets de valeur trouvés dans la fontaine. L'Église devra tenir des comptes précis de ce trésor. 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.