"Rafiki" : le premier film kényan de l'histoire du Festival de Cannes est censuré au Kenya

"Rafiki" : le premier film kényan de l'histoire du Festival de Cannes est censuré au Kenya©MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY

franceinfo, publié le jeudi 10 mai 2018 à 14h46

C'est aussi à cela que sert le Festival de Cannes, donner une visibilité à des films qui dérangent, qui choquent et qui interrogent. Rafiki, de la Kényane Wanuri Kahiu, répond parfaitement à ces trois critères. C'est la première fois qu'un film kényan est projeté à la Croisette, il concourt dans la catégorie Un Certain regard. Une oeuvre tout simplement censurée au Kenya.

Je suis à Cannes et je ne peux même pas ramener une affiche du film dans mon pays.

Wanuri Kahiu

Rafiki traite d'une histoire d'amour entre deux femmes à Nairobi, là où l'homosexualité est encore illégale. Le film n'a pas plu du tout à la commission de censure au Kenya. Cette idylle entre jeunes filles choque les valeurs morales et "promeut le lesbianisme" selon les autorités.

Pourtant, il n'y a rien de

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.