Radio France: Veil complète son état major, réorganisation en vue

Radio France: Veil complète son état major, réorganisation en vue
Sybile Veil, présidente de Radio France, le 11 avril 2018 à Paris

AFP, publié le vendredi 06 juillet 2018 à 18h25

Sibyle Veil, nommée il y a trois mois présidente de Radio France, a complété vendredi son état-major en nommant l'actuelle numéro 2 du Cnous, Marie Message, au poste de directrice des opérations et des finances, et présentera à la rentrée une réorganisation du groupe.

Marie Message, 36 ans, conseiller référendaire à la Cour des Comptes, était depuis 2012 directrice générale déléguée du Centre national des oeuvres universitaires et scolaires (Cnous). Elle prendra ses fonctions à Radio France le 16 juillet.

Elle succédera à ce poste à Sibyle Veil, qui était directrice déléguée aux opérations et aux finances, depuis 2015, jusqu'à sa nomination en avril à la tête du groupe radiophonique, consécutive à la révocation de l'ancien PDG Mathieu Gallet.

C'est la troisième nomination majeure à laquelle procède Mme Veil depuis son entrée en fonctions, après celles en mai du journaliste Guy Lagache, nouveau directeur délégué aux antennes et à la stratégie éditoriale, et de Xavier Domino, maître des requêtes au Conseil d'Etat, au poste de secrétaire général. 

Jeudi, Mme Veil avait défendu devant l'Association des journalistes médias la nomination de Guy Lagache, qui a suscité des interrogations en interne en raison notamment de son manque d'expérience en radio et de son parcours dans le privé. "C'est avant tout un homme de programmes et un journaliste", et recruter des "profils différents" va aider le groupe à accélérer sa transformation numérique, avait-elle plaidé.

Mme Veil avait d'ailleurs indiqué qu'une fois son état-major constitué, elle procéderait à une réorganisation des directions du groupe, qui sera présentée à la rentrée. Cette nouvelle organisation "permettra d'accompagner la stratégie des prochaines années" et entraînera une modification des directions du groupe public, avait-elle précisé.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU