« Pièces à conviction » : les avocats ouvrent leurs dossiers au grand public

« Pièces à conviction » : les avocats ouvrent leurs dossiers au grand public©LEPOINT

LEPOINT, publié le samedi 27 janvier 2018 à 16h00

VIDÉO. Le musée du Barreau de Paris expose les « scellés » de grands procès qui ont défrayé la chronique depuis le XIXe siècle. Saisissant.

Pranzini, Gouffé, Landru, Petiot... mais aussi Dominici ou Patrick Henry, le nom de ces affaires judiciaires, parfois vieilles de plus d'un siècle, résonne encore aujourd'hui en raison du retentissement qui fut donné au procès de chacun de ces dossiers pénaux. Le musée du Barreau de Paris (1) propose de les redécouvrir sous un angle inédit : celui des « pièces à conviction » qui convainquirent les jurés de la culpabilité des prévenus, appelés à comparaître devant la cour d'assises.

Qu'il s'agisse de la cordelette avec laquelle Michel Eyraud et Gabrielle Bompard ligotèrent l'huissier de justice (Toussaint-Augustin…

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - « Pièces à conviction » : les avocats ouvrent leurs dossiers au grand public
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]