Philip Roth ? « Vulgarité », « narcissime » et « répétitions »

Philip Roth ? « Vulgarité », « narcissime » et « répétitions »©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le jeudi 24 mai 2018 à 16h19

L'académicien Angelo Rinaldi n'a jamais été un admirateur de l'écrivain américain, comme le prouvent ses chroniques littéraires... Florilège.

On ressort les entretiens de Philip Roth ; on convoque les spécialistes pour une dernière pige ; on casse les chemins de fer et on ne fait pas dans la modération puisqu'il est question de la mort d'un « virtuose », d'un « génie », d'un Nobel sans Nobel. Existe-t-il dans cette patrie littéraire âme qui oserait lever un doigt pour exiger que l'on jette de l'eau sur l'encensoir dédié au prince de Newark. On cherche, on ne trouve pas. Dans Le Figaro, Éric Neuhoff a le mérite de la distance, un peu. On songe en réalité à un homme, critique littéraire, non des moindres, qui dans le silence de son appartement parisien, au

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.