Philip Kerr n'excavera plus les horreurs du Reich

Philip Kerr n'excavera plus les horreurs du Reich

Philip Kerr, ici en janvier 2012.

A lire aussi

Libération, publié le samedi 24 mars 2018 à 15h43

«Il y a un an exactement, je lui faisais découvrir le Crozes-Hermitage, on en a bu des litres... Et puis, en octobre, il m'a dit qu'il se sentait très fatigué, et voilà, il est parti, en sept mois...» La voix au téléphone, d'ordinaire pimpante, est en berne. L'éditrice Marie-Caroline Aubert, grande connaisseuse du polar (elle vient de rejoindre Gallimard pour développer le pôle anglo-saxon de la Série Noire), a côtoyé Philip Kerr pendant quinze ans, le publiant notamment au Masque et au Seuil. Elle dit d'ailleurs : «Bleu de Prusse, son roman qui va paraître au Seuil en mai est génial. On est une semaine avant le cinquantième anniversaire d'Hitler, et un meurtre est commis à Berchtesgaden, son village, sur la terrasse du Berghof, le nid d'aigle du Führer. Il ne faut…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Philip Kerr n'excavera plus les horreurs du Reich
  • Dommage, Bernie est en deuil...