Paula Beer, l'oursonne

Paula Beer, l'oursonne
A lire aussi

Libération, publié le lundi 23 avril 2018 à 17h41

Elle est à Paris pour Transit, film de Christian Petzold aux audacieuses superpositions. Bloqués dans un Marseille moderne, des réfugiés qui ont fui le nazisme nourrissent des espoirs transatlantiques. Il y a le Mucem de Ricciotti, les barres d'immeubles non loin de la Pointe-Rouge, le port de commerce et ses zones de fret. Et puis Marie, que joue Paula Beer et qui ne cesse de courir. A la recherche d'un mari trop tôt quitté.

On retrouve la Berlinoise plus apaisée, à Saint-Germain-des-Prés. Pour la croquer correctement, il faut d'abord détailler l'intemporalité du regard vert d'eau et des cernes aquarellés, s'arrêter sur la mélancolie pâle des lèvres framboise. Il faut surtout zapper les baskets Superga à trame trouée, négliger le flou du chignon et les mèches

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.