Oman: le nouveau sultan retire le nom de son prédécesseur de l'hymne national

Oman: le nouveau sultan retire le nom de son prédécesseur de l'hymne national
Capture d'écran d'une vidéo d'Oman TV montrant le nouveau sultan d'Oman, Haitham ben Tarek, le 11 janvier 2020

, publié le jeudi 20 février 2020 à 17h08

Le nouveau sultan d'Oman Haitham ben Tarek a supprimé jeudi de l'hymne national le nom de son prédécesseur, le sultan Qabous, décédé le 10 janvier, au lendemain de la fin de la période de deuil.

"Le Sultan Haitham a émis un décret amendant l'annexe trois de la loi concernant le drapeau national, l'emblème et l'hymne nationale", a rapporté l'agence de presse officielle ONA.

Selon le décret, les paroles se référant au précédent sultan --"Qabous est venu par la grâce des cieux, soyez joyeux et protégez-le dans vos prières"-- seront remplacées par "regardez vers les cieux et remplissez l'univers de lumière, soyez joyeux et prospères".

Le sultan Qabous, non marié et sans enfants ni frères pour lui succéder, est mort à l'âge de 79 ans après un règne de près de 50 ans. 

Son successeur a été désigné à l'issue d'une réunion de la famille royale et a immédiatement promis de poursuivre la "politique étrangère de non-ingérence" de son cousin.

Durant son règne, le sultan Qabous a modernisé ce pays de la péninsule arabique et consolidé son rôle d'Etat modéré et neutre dans un Golfe secoué par les tensions, notamment en raison de l'inimitié entre les Etats-Unis, alliés des Etats arabes de la région, et l'Iran.

Haitham ben Tarek, âgé de 65 ans et passionné de sport, reste relativement inconnu sur la scène internationale mais selon des experts, qui citent son expérience en tant que sous-secrétaire du ministère des Affaires étrangères, sa vision de la diplomatie est la même que celle de son cousin. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.