No future, pour toujours

No future, pour toujours
Propagandhi au Gibus, le 30 avril.

Libération, publié le samedi 26 mai 2018 à 09h19

La Clef, Saint-Germain-en-Laye, le 12 avril. Le concert de The Exploited affiche complet : 530 spectateurs. L'ambiance est relax, aux antipodes de la tension qui régnait le soir de leur premier concert parisien, en 1981 au Palace. Dans les loges, Wattie Buchan, le chanteur du groupe, jubile en racontant avec un accent écossais à couper à la hache que «faire de la musique lui a permis de voyager partout dans le monde». Hilare, l'homme à la crête poursuit : «En plus, voir des gens apprécier ma musique me procure les meilleures sensations que je puisse avoir. Et pour couronner le tout, je suis payé... Ha ! Ha ! Ha !»

Quarante ans plus tôt, le 14 janvier 1978 à San Francisco, les Sex Pistols donnaient ce qui était censé être leur dernier concert (ils se sont reformés

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.