New York garde ses hommages controversés à Colomb et Pétain

Chargement en cours
 La plaque rendant hommage au maréchal Pétain, vainqueur de Verdun, à New York photographiée le 17 août 2017

La plaque rendant hommage au maréchal Pétain, vainqueur de Verdun, à New York photographiée le 17 août 2017

1/2
© AFP, CATHERINE TRIOMPHE
A lire aussi

AFP, publié le vendredi 12 janvier 2018 à 16h18

La statue de Christophe Colomb au sommet d'une colonne à l'entrée de Central Park pourra finalement rester en place, ainsi qu'une plaque célébrant le maréchal Pétain vainqueur de Verdun: c'est ce qu'a décidé une commission formée par le maire de New York pour décider du sort d'une série de monuments controversés.

Après les violences néo-nazies de Charlottesville, et le débat électrique autour des symboles de racisme qui avait suivi, le maire démocrate Bill de Blasio avait nommé en août cette commission pour passer en revue  tous les "signes de haine" présents dans la première ville américaine. 

Son verdict vient de tomber, et laisse la plupart des monuments municipaux attaqués en place. A commencer par la statue de Christophe Colomb érigée en 1892 pour le 400e anniversaire de la "découverte" de l'Amérique, au sommet d'une colonne de 23 mètres de haut, à l'extrémité sud-ouest de Central Park.

L'explorateur gênois est de plus en plus dénoncé comme l'incarnation du génocide des Amérindiens et des indigènes en général. De nombreuses villes américaines --mais pas New York-- ont préféré remplacer la célébration traditionnelle de "Columbus Day" par un hommage aux peuples indigènes.

La commission new-yorkaise a simplement décidé d'ajouter une plaque donnant des détails sur sa vie, et d'ériger à proximité un monument aux peuples indigènes.

Même chose pour la petite plaque honorant Pétain, posée en 1931 dans le "Canyon des héros", une section de Broadway au sud de Manhattan où sont gravées dans le trottoir des plaques honorant une centaine de personnalités américaines et étrangères.

De Blasio avait estimé en août que cette plaque devait être "l'une des premières à être enlevées".

Mais la commission a estimé qu'il valait mieux ne pas toucher aux plaques, et explorer plutôt "les possibilités d'ajouter du contexte et des informations historiques" sur les personnalités célébrées.

De Blasio a justifié cette solution a minima en soulignant qu'il n'y avait "pas de solution facile" pour "assumer nos histoires collectives".

"Notre approche est d'ajouter des détails et des nuances, au lieu d'enlever complètement les représentations de ces histoires (...) Et nous allons regarder de près qui a été oublié et où nous pouvons ajouter des oeuvres pour que nos lieux publics reflètent la diversité et les valeurs de notre formidable ville".

 
7 commentaires - New York garde ses hommages controversés à Colomb et Pétain
  • Bizarrement la "controverse" ne porte jamais sur le génocide des Indiens des Plaines ni sur la récente extermination d'un million d'Irakiens

  • avatar
    Steppenwolf  (privé) -

    Colomb, Pétain, le Général Lee ; etc etc etc ..... étaient tous des hommes de "leur temps". Remettez les dans leur époque et le contexte politique et géopolitique de leur époque en ne les jugeant pas avec les critères - confortables ? - du contexte actuel d'aujourd'hui. Si vous ne faites pas ça : cad : contextualisé tous ces hommes. Vous faites une grave erreur de jugement.

  • aux USA ils savent faire les différenciations entre les époques 14/18 et 39/45

    Encore que cela ne doit pas être vrai pour tout le monde puisqu'il y en a qui ont posé la question...

  • Toujours cette mode ridicule à vouloir refaire l'Histoire avec la mentalité d'aujourd'hui .Mais au moins les New Yorkais ont su garder un peu de bon sens et de courage. C'est malheureusement différent chez nous ou l'on continue de ne voir en P.Pétain que le signataire de l'armistice de 1940 en occultant le héros de Verdun alors qu'on encense Ch.De Gaulle pour son fameux appel mais on fait mine de ne pas se souvenir de sa trahison envers des millions de français lors de la guerre d'Algérie et l'abandon volontaire de milliers d'autres à la barbarie.

    avatar
    Dame-Hermeline  (privé) -

    Le héros de Verdun... qui, comme tous les hauts gradés, était bien à l'abri pendant que les bonhommes allaient à la boucherie. Drôle de conception de l'héroïsme.

    il est monté au front quel jour ton héros de verdun pendant que pendant 4 ans les trouffions se faisaient percer la paillasse tous les jours ?

  • les vikings sont venus avant lui donc ils sont les coupables a mort aux envahisseurs et il y a eu aussi des gens qui sont passes avec les glaces de l'Asie en Amérique ils sont tous coupables

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]