Napoléon en projection lumineuse et poétique à Ajaccio

Chargement en cours
Première édition de "Lume, histoires lumineuses", une promenade nocturne, musicale et lumineuse, consacrée à Napoléon dans le centre-ville d'Ajaccio, le 17 octobre 2019
Première édition de "Lume, histoires lumineuses", une promenade nocturne, musicale et lumineuse, consacrée à Napoléon dans le centre-ville d'Ajaccio, le 17 octobre 2019
2/2
© AFP, PASCAL POCHARD-CASABIANCA

, publié le jeudi 17 octobre 2019 à 21h51

Napoléon est à l'honneur à Ajaccio jeudi, vendredi et samedi pour la première édition de "Lume, histoires lumineuses", une promenade nocturne, musicale et lumineuse, entre trois sites historiques emblématiques du centre-ville, sur les pas de l'empereur.

Baptisée "1769, Naître à Ajaccio", ce nouveau festival gratuit organisé par l'office du tourisme d'Ajaccio, consacre sa première édition au 250e anniversaire de la naissance de Napoléon Bonaparte en racontant son histoire en son et images projetées sur les murs de la ville.

Jeudi soir à 18H, les festivités organisées avec la collaboration de l'artiste vidéaste franco-polonais Milosh Luczinsky, ont débuté par la lecture publique à la bibliothèque patrimoniale d'un texte de Dorothy Carrington, "Napoléon et ses parents", lu par François Orsoni, directeur artistique du festival, assorti du chant de Diana Saliceti.

Vendredi, la lecture de "la vie de Napoléon par lui-même" d'André Malraux ouvrira la soirée avant, samedi, une conférence de Jean Mendelson autour de son livre "Sainte Hélène 2015".

Chaque soir de 19H à 22H30, toutes les 15 minutes, un jeu de lumière et d'images sur la chapelle impériale dans le palais Fesch retracera l'histoire de Napoléon, ses premières années dans l'île, sa vie à Ajaccio, son ascension politique jusqu'à son sacre, puis la Russie, la solitude et la légende vivante.

A quelques pas de là, d'autres animations visuelles vont illuminer la place de la mairie et le jardin du musée national de la Maison Bonaparte, le tout mis en musique respectivement par Steve Jones, la moitié du duo anglais "A Man call Adam" et le compositeur corse Pierre Gambini, auteur notamment de la musique de la série télé Mafiosa.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.