Mort de Jean-Pierre Bacri : le monde de la culture pleure un monument

Mort de Jean-Pierre Bacri : le monde de la culture pleure un monument©Panoramic

, publié le lundi 18 janvier 2021 à 17h40

Jean-Pierre Bacri est décédé lundi 18 janvier des suites d'un cancer. Une disparition qui a ému de nombreuses figures du monde de la culture en France.

C'est un immense acteur qui nous a quitté. Jean-Pierre Bacri est décédé, lundi 18 janvier. Âgé de 69 ans, l'homme aux plusieurs casquettes (acteur, scénariste, réalisateur) a marqué l'histoire du cinéma français. L'annonce de sa mort a ému le monde de la culture.


Ancien président du Festival de Cannes, Gilles Jacob a exprimé sa tristesse sur son compte Twitter. « Privé pour toujours de mon rouspéteur de choc et de chic, je ne suis pas surpris d'être triste ce soir », a-t-il écrit. Il évoque une « voix catégorique et hésitante, tranchante et bègue, caressante et chantante ».


Souvent considéré comme un homme râleur, Jean-Pierre Bacri était surtout « exaspéré par la bêtise humaine. Et, n'ayant pas sa langue dans sa poche, il le montrait », explique Gilles Jacob. De son côté, le journaliste Pierre Lescure rend hommage à un homme qui avait « le goût de la vie, le sens de la vie » et son « extrême dignité ».


En direct sur BFMTV, Richard Berry se souvient d'un homme "vrai", "juste" et "honnête" dont le franc-parler était connu de tous. "Parfois, ça déplaisait à certains, parfois c'était drôle, parfois c'était un peu subversif. Mais c'était toujours dans la vérité", insiste-t-il.


« Du mal à imaginer le cinéma sans lui »

Via Twitter, l'actrice Michèle Laroque a adressé ses pensées aux proches de Jean-Pierre Bacri. Un acteur « exceptionnel » qui « sera à jamais dans mon coeur. J'ai du mal à imaginer le cinéma sans lui », regrette-t-elle.


Sur CNews, le journaliste cinéma de Canal+ Laurent Weil a cnfié être « un peu abasourdi » par cette « immense perte ». « Il fait vraiment partie d'un des grands auteurs du cinéma français et un prodigieux comédien », souligne-t-il.


Ancienne ministre de la Culture, Aurélie Filipetti confie sur Twitter que la disparition de Jean-Pierre Bacri « est un choc qui nous laisse désemparés. Plus que jamais dans cette période où nous manquent tant l'humour et la gaieté, nous avions besoin de l'élégance de son désespoir ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.