Mont-Saint-Michel : l'État interdit la vente de manuscrits rares

Mont-Saint-Michel : l'État interdit la vente de manuscrits rares©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le samedi 28 avril 2018 à 09h22

Le ministère de la Culture a bloqué la vente d'un recueil rédigé aux XIIe et XIIIe siècles. C'est le troisième blocage de vente d'objets d'art en peu de temps.

Commissaire-priseur à Alençon (Orne), Me Patrice Biget, 56 ans, s'est spécialisé dans la vente d'art sacré : après de premières enchères de reliques religieuses en 2008, il s'est illustré en 2016 en vendant 450 000 euros un reliquaire en émail du XIVe siècle acquis par l'État. Cette fois, l'État, ou plus exactement la direction des médias et des industries du livre au ministère de la Culture, a mis en demeure le commissaire-priseur de lui rendre un recueil de manuscrits du Mont-Saint-Michel. Et refuse tout certificat d'exportation.

Objet de la contestation : un ensemble de manuscrits rédigés en latin

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.