Mexique: l'assassin présumé d'une journaliste interpellé

Chargement en cours
Une photo de la journaliste Alicia Diaz Gonzalez posée à côté de son cercueil à Monterrey, au nord du Mexique, le 25 mai 2018
Une photo de la journaliste Alicia Diaz Gonzalez posée à côté de son cercueil à Monterrey, au nord du Mexique, le 25 mai 2018
1/2
© AFP, Julio Cesar AGUILAR

AFP, publié le lundi 04 juin 2018 à 04h51

Les autorités mexicaines ont interpellé l'assassin présumé d'une journaliste, Alicia Diaz, trouvée morte le 24 mai à son domicile à Monterrey, au nord du Mexique. 

Des sources officielles ont indiqué au quotidien Reforma que l'homme interpellé est l'ex-époux de Díaz. 

"Le mandat d'arrêt (...) à l'encontre de Gerardo +N+, accusé d'avoir un lien avec les faits, a été exécuté", a déclaré dimanche dans un communiqué le parquet de l'Etat de Nuevo Leon (nord), parlant de féminicide.

Les autorités ont précisé que son ex-époux, arrêté dans l'Etat de Guanajuato (centre), doit rapidement être présenté à un juge. 

Diaz, 52 ans, qui travaillait depuis janvier pour le quotidien El Financiero, avait été retrouvée morte dans sa maison, son corps présentant des blessures au niveau du cou. 

Des collègues de la journaliste avaient expliqué à l'AFP qu'elle écrivait sur les entreprises locales ainsi que sur des sujets liés aux impôts, hypothèques et aux investissements publics.

Diaz avait auparavant travaillé au quotidien El Norte et à La Moneda.

La Commission nationale des droits de l'Homme avait demandé une enquête afin de déterminer le lien éventuel entre cet assassinat et "le travail de journaliste de la victime". 

L'ONU avait demandé aux autorités de mener une enquête "en adoptant une perspective liée au genre" de la victime, en soulignant que ce crime s'est produit dans un contexte d'augmentation des assassinats de femmes. 

Plus de 100 journalistes ont été tués au Mexique depuis 2000, selon les associations de défense de la liberté d'expression, dans un pays considéré comme un des plus dangereux pour exercer cette profession.

Depuis le début de l'année, cinq journalistes ont été assassinées dans le pays.

Le Mexique connait également une hausse des féminicides, selon l'ONU, sept femmes étant assassinées quotidiennement dans le pays. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.