Marc Villemain, atours de jeunesse

A lire aussi

Libération, publié le vendredi 17 novembre 2017 à 18h16

Pour se souvenir des années 80, des spencer et de la crinière de Rod Stewart, deux options : soit le revival clinquant de Stranger Things ; soit la petite musique, autrement entêtante et forte, de Marc Villemain. Dans son dernier recueil de nouvelles, l'auteur explore le vert paradis des amours enfantines et celui, déjà pourrissant, de l'adolescence, quand le corps souffre et que se cherchent, sans se trouver, deux désirs. Mille fois, par d'autres, le sillon a été creusé. Villemain y laisse la marque franche d'un soc neuf, d'un acier juste, d'un talent net.

Comment parvient-il à tant de beauté ? Qu'est-ce qui, dans cet écheveau de fils d'araignées trop fins, de presque rien et de silences, dans ce rythme ternaire qui coule des mots rares, nous empoigne le cœur et nous laisse…

Lire la suite sur Libération

 
0 commentaire - Marc Villemain, atours de jeunesse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]