« Lulu », conte immoral

« Lulu », conte immoral©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le dimanche 14 janvier 2018 à 18h10

Paul Desveaux met en scène la « tragédie monstre » de Frank Wedekind. Une œuvre provocatrice qui n'a pas pris une ride, un siècle après son écriture.

Ce sont deux pièces qui sentent le soufre. Mais aussi et surtout deux drames à couper le souffle. L'Éveil du printemps et la Boîte de Pandore, écrits respectivement en 1894 et en 1904 par Frank Wedekind (1864-1918), évoquent le destin tragique d'un personnage mythique : Lulu. Une « cocotte » (on dirait aujourd'hui une « sugar baby ») dont la vie cabossée inspira à Georg Wilhelm Pabst le film Loulou en 1929...

Le metteur en scène Paul Desveaux ressuscite aujourd'hui cette magnifique héroïne dans un spectacle de plus de trois heures, créé en novembre au théâtre de la Foudre, au Petit-Quevilly (Seine-Maritime)…

Lire la suite sur LEPOINT

 
0 commentaire - « Lulu », conte immoral
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]