Edmond Baudoin, lignes de vies

Edmond Baudoin, lignes de vies
A lire aussi

Libération, publié le mercredi 23 mai 2018 à 18h54

Il est assis et il est beau. Avec ses cheveux gris flottants, ses gros sourcils, ses yeux pétillants, ses dents blanches, son sourire qui part en avant, sa voix chaude et sa manière de se tortiller sur lui-même, comme un enfant content de la bêtise qu'il aurait faite. Heureux, peut-être, d'avoir toute sa vie trompé son monde. Puis, il se lève pour saisir un pinceau et commencer à dessiner un visage en faisant des petits glissements et crissements avec sa bouche, manière de signifier que chaque trait a une musique. Debout, il est tout petit, sec, un peu rabougri même. On se rappelle que le dessinateur a 76 ans.

Cet après-midi-là, c'est dans le XIVe arrondissement de Paris, il fait chaud. Le soleil tape sur les stores de la proche Closerie des Lilas et dans la cour tout en long

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.