Les oeuvres en plomb d'Anselm Kiefer de nouveau ciblées par des cambrioleurs

Les oeuvres en plomb d'Anselm Kiefer de nouveau ciblées par des cambrioleurs
Anselm Kiefer lors de la cérémonie de remise de la médaille Getty, le 13 novembre 2017 à New York

AFP, publié le mercredi 11 septembre 2019 à 17h23

Le plasticien allemand Anselm Kiefer a de nouveau été victime dans la nuit de mardi à mercredi d'une tentative de cambriolage de son atelier de Seine-et-Marne, où une oeuvre monumentale en plomb a été endommagée, a-t-on appris de source policière.

Vers 01H30 du matin, un maître-chien qui gardait l'entrepôt de l'artiste, situé à Croissy-Beaubourg, a mis en fuite deux voleurs qui étaient entrés après avoir découpé le grillage d'enceinte. Ces derniers avaient commencé à démonter une oeuvre en forme de livre géant, dont ils avaient désolidarisé plusieurs pages, a détaillé cette source à l'AFP. 

"Ils ne s'agit pas d'une bande organisée, ces cambrioleurs ne se rendent pas compte de la valeur de l'oeuvre. Il recherchent avant tout le plomb, qui a de la valeur, surtout sous cette forme", toujours selon cette source.

Ce n'est pas la première fois qu'Anselm Kieffer, qui vit en France depuis le début des années 1990, est la cible de voleurs. 

En août 2016, une équipe de malfaiteurs avait déjà pénétré son entrepôt de Seine-et-Marne et dégradé une oeuvre estimée à 1,5 million d'euros pour récupérer le plomb qui la compose. 

En décembre 2007 et janvier 2008, il avait aussi été victime de vols dans sa propriété de Barjac (Gard): 22 sculptures en plomb, d'un poids de 7,5 tonnes, représentant là aussi des livres, avaient été dérobées, pour en revendre le métal. Les oeuvres avaient été récupérées en très mauvais état. 

Né en 1945, Anselm Kiefer est considéré comme l'un des plus grands plasticiens allemands de l'après-guerre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.