Les clous des spectacles

A lire aussi

Libération, publié le jeudi 12 juillet 2018 à 19h46

Vu sa connaissance de la ville, on attendait un café avec fontaine d'eau riante dans un écrin verduré, quoi que ce soit en retrait du four à pain qu'est l'hyper centre du festival en plein été. Philippe Varoutsikos nous donne rendez-vous cour Saint-Joseph, dans un rade impersonnel équivalent à ceux de la rue de Rivoli à Paris, avec écran plat branché sur NRJ12 ou assimilé. Pourquoi sommes-nous punis ? «C'est un peu mon QG car c'est le lieu le plus central à partir duquel partir faire la tournée.» La «tournée» du directeur technique d'Avignon in, «l'homme le plus occupé du Festival d'Avignon» selon ses collègues, commence vers 7 heures et consiste à se rendre sur les sites en cours de montage ou démontage de décor.

Défis classiques. Jeudi matin aux aurores, le

Lire la suite sur Libération

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU