Le temps s'est arrêté pour Ermanno Olmi

Le temps s'est arrêté pour Ermanno Olmi
Ermanno Olmi au Festival du film de Venise, en septembre 2008.
A lire aussi

Libération, publié le lundi 07 mai 2018 à 20h21

Moins connu en France que Pier Paolo Pasolini ou Marco Bellocchio, Ermanno Olmi, mort le 7 mai à l'âge de 86 ans, aura été l'un des grands noms du jeune cinéma italien des années 60 et, parmi ceux de sa génération, l'héritier le plus direct du néoréalisme. Né à Bergame en 1931, d'une mère ouvrière et d'un père cheminot, tous les deux très catholiques, il était toute sa vie resté fidèle à ses origines en s'attachant essentiellement à des personnages populaires ou à des sujets évoquant la religion avec un point de vue de croyant iconoclaste. Autodidacte, il s'était formé en réalisant entre 1953 et 1961 une quarantaine de documentaires industriels pour Edison Volta, société d'électricité milanaise. Son premier long-métrage, le Temps s'est arrêté (1959),

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.