Le son du jour #244 : inconfortable comme Deeat Palace

Le son du jour #244 : inconfortable comme Deeat Palace

Marion Camy-Palou aux platines.

A lire aussi

Libération, publié le mercredi 14 février 2018 à 13h09

Puisque de la no-wave à guitares à la techno des cavernes, il n'y a désormais qu'un pas chassé aussi aisé à réaliser qu'un Ctrl + ⇧ + T dans Google® Chrome™, Marion Camy-Palou s'aère la tête de ses groupes Officine et Astre avec des machines, un micro, et un devenir robot.

Son premier 45 tours 8 pouces qui vient de sortir sur le label franco-japonais Mind Records, au moment très opportun du quatrième anniversaire de ce dernier, s'apprécie donc à égalité dans trois positions : les jambes serrées, en mouvement latéral régulier sur une piste de danse ; à cloche-pied, en mouvement vertical et en poussant des hurlements de douleur extasiée sur le parquet d'une galerie ; enfin assis les jambes en tailleur, un couteau de boucher enfoncé dans la paume sans tout à…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Le son du jour #244 : inconfortable comme Deeat Palace
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]