Le site Les Jours veut séduire 5.000 nouveaux lecteurs pour atteindre l'équilibre

Le site Les Jours veut séduire 5.000 nouveaux lecteurs pour atteindre l'équilibre
Lancé en 2016, le site Les Jours raconte l'actualité en série
A lire aussi

AFP, publié le mardi 26 juin 2018 à 17h06

Le site d'information Les Jours, qui vient de fêter ses deux ans, a lancé une nouvelle campagne pour atteindre au plus vite 15.000 abonnés, ce qui lui permettrait d'arriver à l'équilibre, a indiqué sa direction mardi.

Le site, qui raconte l'actualité par épisodes comme des séries télévisées, a déjà séduit près de 10.000 abonnés. 

Les Jours misent sur le recrutement de 5.000 abonnés supplémentaires pour atteindre l'équilibre financier fin 2018, avec des abonnements à tarif promotionnel et une campagne d'affichage, dans un contexte difficile pour les nouveaux médias avec la fermeture en début d'année des journaux papier Ebdo et Vraiment peu de temps après leur lancement.

"On a éprouvé le modèle. Il faut maintenant qu'on montre qu'on peut passer cette étape", a expliqué à l'AFP Isabelle Roberts, la présidente du site qui refuse la publicité et compte 15 salariés.

Isabelle Roberts voit le site comme un "producteur de contenu journalistique" auquel il faut donner "un coup d'accélérateur". La plate-forme de vidéos Brut a commencé à adapter certains articles du site, et la production de documentaires plus longs est en cours de discussion.

Quatre "séries" des Jours, republiées par Le Seuil, se sont écoulées à 80.000 exemplaires au total en librairie.

Parmi elles, une enquête au long cours sur les jihadistes français ("Les revenants") menée par un des journalistes du site, David Thomson, a été couronnée en 2017 du Prix Albert-Londres. "Les revenants" ont également inspiré le réalisateur André Téchiné pour son prochain film, "L'adieu à la nuit", avec Catherine Deneuve. 

Les Jours organisent également un débat jeudi à Paris sur l'indépendance des médias avec notamment l'économiste Julia Cagé et la directrice générale de Mediapart, Marie-Hélène Smiejan.

Lancé en version payante le 9 mai 2016, le site appartient à 74% à ses neuf fondateurs, pour la plupart des journalistes partis de Libération lors du rachat du journal par Patrick Drahi. 

Le reste du capital est partagé entre des investisseurs participatifs (8%) et de riches soutiens tels que Xavier Niel (5%) ou Matthieu Pigasse, propriétaires du journal Le Monde, qui ont récemment réinvesti dans le site. 

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU