Le crowdfunding, l'autre financeur de la bande dessinée

Le crowdfunding, l'autre financeur de la bande dessinée

LesEchos, publié le jeudi 25 janvier 2018 à 18h06

Avec plus de 4.000 albums publiés chaque année et une croissance de 20 % de son chiffre d'affaires au cours de la décennie passée, le marché de la bande dessinée n'a jamais semblé mieux se porter. Mais ces chiffres flatteurs cachent une triste réalité : 53 % des auteurs français ont des revenus inférieurs au SMIC annuel brut, et 36 % se situent sous le seuil de pauvreté, selon l'enquête 2016 des états généraux de la BD.

Lire aussi :

>« La BD touche un public de plus en plus large »

« Je suis dans le milieu depuis trente ans, et je suis moins bien payé que lorsque j'ai commencé », déplore Bruno Rocco, auteur et dessinateur de presse. Devant les refus ou les propositions financières jugées trop faibles des éditeurs, ce dernier s'est tourné vers le crowdfunding pour…

Lire la suite sur LesEchos

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Le crowdfunding, l'autre financeur de la bande dessinée
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]