Le cinéaste Bertrand Tavernier est mort à l'âge de 79 ans

Le cinéaste Bertrand Tavernier est mort à l'âge de 79 ans
le cinéaste Bertrand Tavernier le 1er décembre 2019 à Marrakech.

publié le jeudi 25 mars 2021 à 15h30

Le réalisateur du "Juge et l'Assassin" et de "Coup de torchon" s'est éteint jeudi 25 mars à Sainte-Maxime, dans le Var. 

Le réalisateur français Bertrand Tavernier est décédé jeudi 25 mars à l'âge de 79 ans, a annoncé l'Institut Lumière à Lyon dont il était à la tête.




"Avec son épouse Sarah, ses enfants Nils et Tiffany et ses petits-enfants, l'Institut Lumière et Thierry Frémaux ont la tristesse et la douleur de vous faire part de la disparition, ce jour, de Bertrand Tavernier", a tweeté l'institution dédiée au 7e art.


Éminente personnalité du cinéma français, artiste engagé à l'œuvre éclectique et reconnue à l'étranger, Bertrand Tavernier a réalisé des films d'époque et contemporains, avec une prédilection pour les sujets sociétaux. Il fut aussi un grand cinéphile investi dans la préservation et la transmission des films, mû à la fois par le souci de défendre un cinéma français indépendant et la passion pour le cinéma américain du 20e siècle.

Né le 25 avril 1941 à Lyon, il s'est éteint à Sainte-Maxime, dans le Var. Fils de l'écrivain et résistant René Tavernier, il avait découvert le cinéma lors d'un séjour en sanatorium, souffrant de tuberculose. 

Il s'était fait connaître en 1974 avec son premier long-métrage "L'horloger de Saint-Paul", récompensé par le prix Louis-Delluc, dans lequel il dirigeait Philippe Noiret. Le début d'une longue collaboration, puisqu'ensemble, les deux hommes ont tourné six films : "Que la fête commence" (1975), "Coup de torchon" (1981), nommé aux Oscars, "La vie et rien d'autre" (1989), BAFTA du meilleur film étranger, "Le Juge et l'Assassin" (1976) et "La Fille de d'Artagnan (1994).

Bertrand Tavernier avait également été récompensé du prix de la mise en scène à Cannes en 1984 pour "Un dimanche à la campagne", de l'Ours d'Or 95 à Berlin pour "L'appât", et Lion d'Or à Venise pour l'ensemble de sa carrière.

Hommages

A l'annonce de sa mort, de nombreuses personnalités lui ont rendu hommage. "Un vrai compagnon de route", a salué le réalisateur Jean-Paul Salomé sur franceinfo. "Il ne nous racontera plus ses histoires", a regretté Gilles Jacob, l'ancien directeur du Festival de Cannes. 





De nombreuses personnalités politiques lui ont également rendu hommage sur Twitter, dont Gérard Collomb l'ancien maire de Lyon, sa ville natale, mais aussi l'Olympique Lyonnais. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.