La Russie bloque le site du mouvement de Khodorkovski

La Russie bloque le site du mouvement de Khodorkovski

L'ex-oligarque Mikhaïl Khodorkovski, le 17 juin 2015 à Washington

A lire aussi

AFP, publié le mardi 12 décembre 2017 à 17h48

Les autorités russes ont bloqué mardi, à trois mois de la présidentielle, les sites internet des organisations étrangères désignées comme "indésirables", dont le mouvement politique Open Russia (Russie ouverte) de l'ex-oligarque en exil Mikhaïl Khodorkovski.

Une loi signée en 2015 par Vladimir Poutine permet de désigner des organisations étrangères actives en Russie comme "indésirables". Elles peuvent ensuite être interdites, qu'il s'agisse d'ONG, de fondations ou d'entreprises.

L'agence russe de régulation des médias, Roskomnadzor, a annoncé dans un communiqué avoir ajouté, à la demande du parquet général, les sites de onze organisations répondant actuellement à cette classification à la liste de ceux bloqués sur le territoire russe.

Parmi ces organisations figurent des structures britanniques liées à Open Russia ainsi que l'Institute of Modern Russia, affiliée à Open Russia et présidée par le fils de l'opposant, Pavel, mais aussi la fondation Open Society financée par le financier américain George Soros.

"Le site d'Open Russia est bloqué sur le territoire russe" par "la plupart" des fournisseurs d'accès internet, a confirmé sur son site cette organisation.

Lancé en septembre 2014 par Mikhaïl Khodorkovski, le mouvement Open Russia vise à rassembler les forces pro-européennes en Russie en vue de constituer une opposition unifiée au président Vladimir Poutine.

A l'approche de la présidentielle de mars, l'ex-oligarque a exprimé son soutien aussi bien à l'opposant Alexeï Navalny, qui ne devrait pas pouvoir se présenter en raison de son passé judiciaire, qu'à la journaliste et animatrice Ksénia Sobtchak.

Sur son site internet, Mikhaïl Khodorkovski a dénoncé "une violation du droit constitutionnel à la liberté d'expression" perpétrée par les "représentants du groupe criminel qui occupe actuellement le Kremlin, se cachant derrière le bureau du Procureur général".

"Nous continuerons notre travail et publierons des informations sur les réseaux sociaux et sur mes sites personnels", a-t-il ajouté.

"Les autorités russes ciblent clairement Open Russia dans le but d'étouffer le mécontentement et le pluralisme dans les médias russes et de faire disparaître Khodorkovski de la politique et de la société russes", a réagi dans un communiqué Denis Krivosheev, directeur adjoint d'Amnesty International pour l'Europe et l'Asie Centrale.

Les locaux de l'antenne russe d'Open Russia avaient été perquisitionnés fin avril. Le parquet russe avait alors reproché à l'organisation de promouvoir "des programmes et des projets destinés à discréditer le résultat des élections en Russie et à les faire reconnaître comme illégitimes".

Mikhaïl Khodorkovski a été arrêté en 2003, et a passé près de dix ans en prison pour "vol par escroquerie à grande échelle" et "évasion fiscale" avant d'être gracié en 2013 par Vladimir Poutine. Il vit désormais en Europe, notamment au Royaume-Uni.

 
7 commentaires - La Russie bloque le site du mouvement de Khodorkovski
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]