La presse se mobilise pour garder sa salle à l'Elysée

La presse se mobilise pour garder sa salle à l'Elysée
L'ombre des journalistes à l'Elysée le 10 septembre 2018

AFP, publié le mardi 23 octobre 2018 à 14h55

Les journalistes qui couvrent la présidence de la République ont renouvelé mardi leur souhait de pouvoir garder leur salle de presse dans la cour de l'Elysée au nom de la "liberté d'informer", alors que des discussions pour les déplacer dans une annexe viennent de reprendre.

La fermeture de la salle de presse, envisagée par la présidence, "ne saurait être considérée autrement que comme un verrouillage de l'Elysée et une décision attentatoire à la liberté d'informer et de travailler des journalistes", déplore l'association de la presse présidentielle (APP) dans un communiqué.

Depuis 40 ans, les médias ont accès à une salle de presse donnant sur la cour de l'Élysée à certaines occasions (Conseils des ministres, réceptions de dirigeants étrangers...). Les agences de presse y ont accès en permanence.

A son arrivée à l'Élysée en mai 2017, Emmanuel Macron a souhaité le départ des journalistes de l'enceinte du Palais pour les installer dans une annexe située en face, rue de l'Elysée. L'actuelle salle de presse deviendrait une salle de réunion pour les conseillers de l'Elysée. 

Le projet avait déclenché un tollé au sein des rédactions et l'Elysée l'avait repoussé.

La reprise de discussions sur ce projet intervient alors que les relations d'Emmanuel Macron avec la presse se sont de nouveau tendues ces derniers mois, le président lui ayant notamment reproché la publication de "bêtises" ou des "fadaises" sur l'affaire Benalla. Après cette affaire, l'Elysée a annoncé une réorganisation du Palais, dont la direction de la communication pourrait être confiée à la plume du président, Sylvain Fort, secondé par Sibeth Ndiaye.

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a regretté qu'il y ait "beaucoup de fantasmes pour une réorganisation", qui aurait pour objectif "d'accueillir plus de journalistes dans des conditions de travail optimales", s'est-il défendu dans une interview publiée lundi par le site Puremédias.

Les journalistes de l'APP soulignent de leur côté que "l'actuelle salle de presse est un espace de travail indispensable pour tous les journalistes qui suivent l'actualité de la Présidence. Elle est aussi le signe d'un souci de transparence jamais démenti par les présidents successifs de la Ve République".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.